Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Toussaint : Les plus célèbres cimetières de Guadeloupe, Martinique et Guyane

Rédigé par

31.10.2015

 
Le 1er novembre, c’est la Toussaint et c’est l’occasion de se remémorer ses morts, de leur rendre visite au cimetière, de fleurir une tombe ou d’évoquer des moments heureux. La Guadeloupe, la Martinique et la Guyane regorgent de cimetières, mais certains sont plus connus que d’autres. Zoom sur trois lieux de repos emblématiques de ces trois départements.

Morne-à-l’eau, Guadeloupe

Cimetière Morne-à-l'eau/ DR

Cimetière Morne-à-l’eau/DR


Le cimetière de Morne-à-l’eau en Guadeloupe est sans doute le plus connu de l’île. Il figure dans les guides touristiques et accueille de nombreux visiteurs. Ce cimetière abrite des sépultures en ciment recouvertes de carreaux noirs et blancs en faïence. L’ensemble donne l’impression de regarder un immense échiquier. La plupart des caveaux ressemblent à de petites maisons au toit pointu, des mini cases qui font office de demeure éternelle pour le défunt.
L’association du blanc et du noir peut avoir plusieurs significations : la vie et la mort, le yin et le yang, le bien et le mal, le deuil (symbolisé par le noir chez les les Occidentaux et par le blanc en Orient).
Marcher dans les allées du cimetière de Morne-à-l’eau permet de parcourir l’histoire de la ville fondée vers 1820. La première tombe remonte à 1847 et pourrait appartenir à un Béké. Plusieurs familles de ces riches propriétaires terriens blancs se succèdent dans le cimetière qui aurait bien plus d’une histoire à raconter. Des gens ordinaires y sont enterrés tous les jours.

Cimetière de la Levée, Fort-de-France, Martinique

En Martinique, la Toussaint n’est pas une période triste. Au contraire, le 1er novembre et la Fête des Morts (le 2 novembre)  sont l’occasion de se réunir et de célébrer la vie en pensant aux défunts. Pendant ces deux jours, les familles se retrouvent et font un pique-nique le 1er novembre. Les cimetières sont visités, les tombes fleuries et nettoyées religieusement les jours qui précèdent. Le jour de la Fête des Morts, le soir venu, les tombes sont illuminées avec des bougies et des chandelles.
Le cimetière de la Levée situé à Fort-de-France est le plus ancien de la ville. Appelé « Cimetière des Riches », il abrite les caveaux richement décorés et impressionnants de grandes familles de notables comme les Aubéry, Rimbaud ou Cadet. Le cimetière compte près de 900 caveaux dont certains gagnent vraiment à être vus. Le cimetière de la Levée accueille aussi les anciens combattants.
Par opposition au cimetière de la Levée qui ne regroupe que des caveaux, vous pouvez visiter le cimetière du Trabaud, toujours à Fort-de-France, plus populaire et plus simple avec ses petites allées et ses sépultures authentiques.

Cimetière de Cayenne

Mairie de Cayenne

Mairie de Cayenne


Le cimetière de Cayenne accueille des personnalités de la Guyane telles que  Léon-Gontran Damas (écrivain, poète, homme politique, co-fondateur du mouvement de la négritude avec Aimé Cesaire), Théophane Régina, Charles Benjamin Ullmo (marin militaire). Le cimetière compte aussi un carré militaire. Des visites sont organisées plusieurs fois dans l’année pour découvrir l’histoire de la Guyane au travers de ses personnalités historiques. A noter que Man Serotte a récemment été inhumée au cimetière de Cayenne.
Le cimetière de Guyane est vaste et très riche avec toutes sortes de tombes et ornements. On peut y voir des tombes carrelées multicolores, une tombe chinoise en forme de pagode, une multitude de croix blanches, en fer, ou en bois.
Profitez de la Toussaint pour honorer vos disparus et découvrir la richesse des cimetières locaux.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This