Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Man Sérotte s'en est allée, pas son héritage !

Rédigé par Christ-Laur Phillips

22.09.2015

Une richesse du patrimoine

Agée de 94 ans, Man Sérotte était fatiguée, très fatiguée, et ses sorties publiques se faisaient de plus en plus rares. Dernière photo remarquable, celle prise avec Rodolphe Alexandre en mai 2013 à l’occasion de la fête des mères. Affaiblie, Man Sérotte n’avait pu se déplacer et le président de Région était venu lui rendre visite à la clinique Saint Paul.
Plus d’une année et demie plus tard, alors âgée de 94 ans, cette originaire de Sinnamary a fermé les yeux au sein de son célèbre domicile, après avoir fait vibrer pendant des décennies tous les rythmes guyanais au sein de « la salle konwé ».
Du kassé-ko au  gragé, en passant par la boulangère,  le gragé valse, le labassiou,  le débote,  le kamougué,  le bélia et le lérol. Aucun rythme n’avait de secret pour Man Sérotte qui avait fondé en 1940 le célèbre groupe de musique, de danses et de chants traditionnels baptisé le « Buisson ardent » en hommage à une fleur de Guyane.
Une formation qui a suscité bien des vocations et qui a redonné leurs titres de noblesses à des instruments un peu abandonnés tels que le tambour, de ti-bois et le cha-cha.

Des récompenses en pagailles

Celle qui a réalisé deux disques a été récompensée à de nombreuses reprises pour son engagement en faveur du folklore guyanais :
La Médaille de bronze le 1er janvier 1976
La Médaille de Chevalier de l’Ordre national du mérite (remise le 9 juin 1976 par Valéry Giscard d’Estaing)
Médaille d’honneur départementale communale le 21 janvier 1978
Médaille d’argent le 24 mai 1989
La Médaille d’or le 1er janvier 1999 par Marie-Thérèse Buffet
Le 10 avril 2003, elleétait élevée au rang de chevalier de la Légion d’Honneur par décision de président de la République Jacques Chirac
Bien consciente de l’importante de la transmission, elle a enseigné son amour du tambour et des champs à de nombreux jeunes guyanais, s’assurant, de ce fait, l’immortalité.
Elle sera inhumée le 26 septembre.
Bon voyage Man Sérotte.

Man Sérotte & Buisson Ardent. Béf Danbwa

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This