Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Chabin : La définition qui fait honte

Rédigé par Christ-Laur Phillips

12.05.2016

Chabin, c’est quoi ?

On appelle en général « chabin » ou « chabine », les noirs à la peau claire qui ont tout de même des traits négroïdes et les cheveux crépus, à ne pas mélanger avec « mulâtre » ou « métisse ». Ce terme est souvent considéré comme un compliment, et personne ou presque ne s’offusque d’être appelé ainsi. Si seulement ils savaient…
une "chabine"...

La vraie définition de ce terme 

Le sens premier du mot chabin est celui d’hybride entre un ovin et un caprin. En gros, un chabin est un animal né d’un croisement entre un bélier (animal fort) et une chèvre (animal faible). Vous l’aurez compris, il est l’équivalent du mulet, qui lui, est le résultat d’un croisement entre un cheval (animal fort) et une ânesse (animal faible). On vous laisse deviner qui est le fort et qui est le faible… Pas vraiment flatteur non  ?
De plus, il désigne aussi un mouton au poils roux, qui rappelle aussi la couleur de cheveux de certains d’entre eux.

Quand les noirs sont désignés comme des animaux et qu'ils l'acceptent

Quand les noirs sont désignés comme des animaux et qu’ils l’acceptent


Définition wikipedia : « Le terme de chabin a été historiquement transposé à l’Homme de façon méprisante pour qualifier des personnes noires à la peau claire, aux îles d’Amériques pendant la colonisation. »

Chabin Chapé 

Plus humiliant encore, le terme de « chabin chapé » que l’on traduit par « chabin échappé ». Ce terme revient sur la chance qu’un noir plus clair a d’échapper à la triste condition du noirdit « foncé ».

Un racisme latent accepté par les noirs 

Ce terme  est donc raciste à souhaits, et continuer à l’utiliser ne fait que renforcer la soumission des noirs qui avouent à demi-mot ne pas connaître leur histoire et pire, s’accommoder et même s’enorgueillir des insultes du passé.

Enfants : Est-ce qu'on leur enseigne leur Histoire Noire ?

1 Commentaire

  1. Sidious

    C’est bien de connaitre l’histoire, mais si la connotation du mot à changé, ce n’est plus très grave. C’est même bien de retourner les insultes en fierté. Comme les révolutionnaires français qui se sont proclamés « sans-culottes ».
    Et puis c’est très exagéré de parler de compliment pour le mot « chabin ». Je ne connais personne qui dit merci après avoir été appelé chabin.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This