Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Toni Morrison ou l'âme de la black literature

Rédigé par

8.11.2017

Toni Morrisson, de son vrai nom Chloe Anthony Wofford , est née le 18 février 1931 dans l’Ohio dans une famille ouvrière très modeste de 4 enfants.
Sa mère était domestique et son père, principalement soudeur,  faisait aussi plusieurs emplois à la fois.
Ayant grandi dans un quartier intégré, Chloé n’a pas pleinement conscience des divisions raciales jusqu’à son adolescence.
Poussée par ses parents, elle s’intéresse très tôt à la littérature en particulier aux œuvres de Jane Austen et de Léon Tolstoï. Elle apprend le latin et lit de nombreuses œuvres européennes.
En 1949, elle Toni Morrison avec les honneurs de la Lorain High School puis poursuit ses études à l’Université Howard, exclusivement réservée aux Noirs.  En 1953, elle intègre l’Université Cornell.
Après l’obtention de son diplôme, elle devient professeur à l’Université de Texas Southern, avant de retourner enseigner à Howard. 

 En 1958, Chloe épouse Howard Morrisson, architecte jamaïcain avec qui elle a 2 enfants. Après la naissance de leur premier fils, Harold, né en 1961, elle rejoint un groupe d’auteurs rencontré sur le campus. Avec eux elle travaille sur une nouvelle qui deviendra son premier roman. 
Après avoir passé l’été à parcourir l’Europe en famille, elle retourne seule aux Etats-Unis avec son fils, car son mari a décidé de retourner vivre à la Jamaïque, bien qu’elle soit enceinte de leur second enfant.
Toni Morrison rentre vivre dans l’Ohio avant de donner naissance à son second fils, Slade, en 1964. Six ans après, elle divorce tout en gardant le nom de son mari et travaille comme éditrice chez Random House à New York.
En charge du secteur afro, elle contribue aux sorties des biographies de Mohamed Ali, Angela Davis et en 1973 à la publication de The Black Book, anthologie d’écrivains noirs.  
 En 1970, à 39 ans, Toni Morrison écrit  son premier roman, The Bluest Eye, sous le pseudonyme de Toni  – surnom dérivé de Saint Antoine après avoir rejoint l’Église Catholique  – Morrisson pour la première fois. Il s’agit de l’histoire de Pecola, jeune fille détestée par sa mère et violée par son père.  
Sula, son premier roman à succès raconte l’histoire de Sula Peace, jeune habitante anticonformiste et hédoniste d’un quartier noir de l’Ohio au début du XXe siècle, qui devient le bouc émissaire de toute une ville.  
En 1977,  elle publie Song of Solomon qui prend pour point de départ la quête d’identité d’un adolescent dont la tante nourrit l’imaginaire par des récits mystiques. Toni Morrison reçut pour ce roman le Prix de l’Institut Américain des Arts et des Lettres.  
Très impliquée dans le mouvement des droits civiques, elle décide d’arrêter l’édition pour se consacrer à l’enseignement. Elle est dès lors professeur à la State University de New York et est titulaire de la chaire Albert Schweitzer.  
 En 1988, Toni Morrison obtient le prix Pulitzer pour Beloved, son roman le plus populaire et le plus vendu, inspiré par le personnage réel de Margaret Garner.
Elle y relate l’histoire de Sethe, hantée par le fantôme de sa fille qu’elle égorgea afin de lui épargner l’esclavage. Le roman Beloved fut adapté au cinéma  en 1998 avec dans les rôles principaux Oprah Winfrey, Danny Glover et Thandie Newton. 

Beloved

Film Beloved avec Oprah Winfrey/ Gaumont Buena Vista International


 En 1993 Toni Morrison reçoit le prix Nobel de littérature  pour l’ensemble de son œuvre. Cette récompense fait d’elle la première femme afro-américaine à être sélectionnée et recevoir ce prix.
Elle est aussi récompensée par L’Académie suédoise car l’institution estime que « son art romanesque, caractérisé par une puissante imagination et une riche expressivité, qui brosse un tableau vivant d’une face essentielle de la réalité américaine. » 
En 1994, Toni Morrison tient la chaire Condorcet de l’École Normale Supérieure à Paris.  
En 1999, Toni Morrison se lance avec son fils Slade dans la littérature pour enfants et sort 4 livres :The Big Box(1999), The Book of Mean People (2002), The Ant or the Grasshopper ? (2003) and Little Cloud and Lady Wind (2010).
Slade décède en 2010 d’un cancer du pancréas à l’âge de 45 ans. A cette date, le livre Home de Toni Morrison était à moitié écrit.

Elle termine la rédaction de Home et le dédie à son fils Slade Morrison. Ce livre publié en 2012 raconte l’histoire d’un vétéran de la guerre de Corée dans l’Amérique ségrégationniste des années 50.
Ce dernier tente coûte que coûte de sauver sa soeur, cobaye malgré elle d’un médecin blanc.
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This