Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

l'Histoire Afro-Américaine a enfin un musée

Rédigé par

2.01.2017

Origines

Le National Museum of Afro American History & Culture (NMAAHC) est l’aboutissement d’un projet centenaire. C’est en 1915, que l’idée est venue d’anciens combattants noirs de la guerre civile (1861-1865) qui réclamaient l’érection d’un mémorial. En 1929, le Congrès donna son accord à la création d’un musée mais, le pays étant en crise à l’époque, refuse de le subventionner.
C’est en 2003 qu’une commission nommée par le président George W. Bush, présent à l’inauguration, valide la création d’un nouveau musée dédié à l’histoire et à la culture noires, rattaché aux institutions Smithonian.

nmaahc-bush

Fondé et dirigé par Lonnie G. Bunch III, il permet aujourd’hui d’avoir une histoire complète des Etats-Unis. Près de 100 000 donateurs privés ont aussi contribué à sa création tels Oprah Winfrey (21 millions de dollars), la Fondation de Bill et Melinda Gates ( 10 millions de dollars), Michael Jordan (5 millions de dollars).
«Nous ne sommes pas un fardeau pour l’Amérique, ni une tache, un objet de pitié ou de charité. Nous sommes l’Amérique.»

2016-09-02-nmaahc-exterior

Lieu Symbolique

Conçu par l’architecte tanzanien David Adjaye, le musée est un imposant édifice de 6 étages, enveloppé de panneaux d’aluminium évoquant une couronne africaine, de couleur bronze rappelant les fers des esclaves. Il est situé sur le National Mall, sur l’artère menant au Capitole, à deux pas de la Maison Blanche, entre les mémoriaux Jefferson et Lincoln qui mit fin à l’esclavage.

Photo d'esclaves

Photo d’esclaves

Des milliers d’objets témoins regroupées

Sur près de 40 000 mètres carrés, le musée retrace l’affirmation de la communauté noire, du New Negro Movement du début du XXe siècle au Black Powe en passant par le mouvement Black Lives Matter. 34 000 objets collectés depuis 13 ans racontant l’histoire des Noirs y ont été rassemblés de l’esclavage à la reconstruction après la guerre de Sécession, de la ségrégation à l’accès aux droits civiques à l’Amérique d’aujourd’hui. La réussite des Noirs dans le sport, l’industrie, la musique, le cinéma, est y est aussi présentée.

This costume is comprised of two (2) pieces, a gown and an accompanying headdress, worn by Dee Dee Bridgewater as the character Glinda in the Broadway production of "The Wiz".

Robe portée par Dee Dee Bridgewater dans la comédie musicale »The Wiz ».


On peut y voir une estrade de vente aux enchères d’esclaves, des chaînes d’esclaves, des lettres, des documents officiels, des films, des objets personnels de grandes figures comme: le châle et le livre de psaumes de Harriet Tubman, la Bible de Nat Turner, la Cadillac de Chuck Berry, la trompette de Louis Amstrong, le peignoir de Mohammed Ali, des objets ayant appartenu à Rosa Parks, John Coltrane, Miles Davis, Michael Jackson ou Jimmy Hendrix.
affiche-the-exile-1932-premier-film-afro-americain-parlant

Affiche du premier film afro-américain


On y trouve aussi un wagon de train de 1918 avec des sièges réservés aux Noirs, le cercueil de Emmet Till, battu à mort dans le Mississippi à 14 ans, la combinaison du premier astronaute noir, un tee-shirt siglé « Black Lives Matter »… A cause de l’émotion que peut déclencher certains passages de l’exposition, il est possible d’échanger avec des psychologues.
 Passeport de James Arthur Baldwin

Passeport de James Arthur Baldwin


«Le musée de l’histoire afro-américaine n’est pas séparé de l’histoire plus large de l’histoire américaine, ce n’est pas le côté caché de l’histoire américaine, c’est central à l’histoire américaine» «Nous ne sommes pas un fardeau ou une tache pour l’Amérique (…) Nous somme l’Amérique». Barack Obama
Robe créée par Rosa Parks

Robe créée par Rosa Parks

Un lieu qui vous transforme

Ouvert à tous ce musée aide les Américains à connaitre leur histoire dans sa totalité et à comprendre que leur culture appartient a une influence globale nationale. Il explore ce que veut dire « être Américain » et comment des valeurs américaines comme la résistance, l’optimisme et la spiritualité se reflètent dans l’histoire et la culture afro-américaines.
b624405b-6f6a-45fb-ab51-e71000dbac0e-large16x9_nmaahcsign

Site officiel: https://nmaahc.si.edu/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This