Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Histoire de la coiffure noire partie 2 : Le défrisage

Rédigé par

22.02.2016

Après vous avoir présenté l’Histoire de la coiffure noire en commençant avec les tresses et les locks, place au défrisage, produit qui a durablement changé notre rapport au cheveu.

Le défrisage 

Le défrisage, c’est, en résumé, l’histoire d’un complexe d’infériorité transmis de génération en génération.
Le défrisage consiste à modifier la texture du cheveu crépu en utilisant un produit à base de dérivé de soude (ou d’hydroxyde de sodium) qui modifie les molécules de kératine du cheveu et le raidit.

Le défrisage chimique a été inventé en 1954 aux Etats-Unis mais  le concept d’assouplissement du cheveu s’est développé durant l’esclavage avec l’émergence de l’idée de “beaux cheveux”. 

A force d’être dévalorisés dans un pays de Blancs racistes,  les esclaves subissent un lavage de cerveau négatif sur leur image et les femmes noires considèrent leur cheveux crépus comme “mauvais” et les cheveux longs et lisses comme “bons ”. Une hiérarchie de la couleur de la peau et de la texture des cheveux se met en place dans le cercle des esclaves.

Une femme noire aux cheveux défrisés

Une femme noire aux cheveux défrisés


Avoir les cheveux comme ceux des maitres étaient un signe d’évolution et augmentaient les chances d’avoir accès à de meilleurs traitement. Elles ont alors essayé de les lisser en utilisant des produits chimiques dangereux comme la soude mélangée avec des pommes de terre, ou de la graisse a essieu ou de porc avec un couteau a beurre chauffé pour lisser les cheveux.
L’esclavage aboli, cette idée se renforce paradoxalement chez les Noirs libres avant la guerre, voulant s’accrocher à leur position dans la société noire, de sorte qu’ils utilisent eux même comme critère de sélection leur peau claire et leurs “bons cheveux”. Ils y sont aussi poussés, face au racisme toujours présent da la société blanche, pour grimper les échelons de la société.
Le début du 20ème siècle voit naitre un énorme engouement pour le défrisage. Les “bons cheveux” deviennent un signe de classe et les cheveux frisés sont considérés comme archaïques et démodés.
Le défrisage largement utilisé chez les femmes noires

Le défrisage largement utilisé chez les femmes noires

Malcom X s’en mêle…

Comme Malcom X le raconte dans son autobiographie, même les hommes défrisaient leurs cheveux. C’était l’un des rares business profitable pour communauté noire de l’époque. Beaucoup de pasteur, défenseurs des droits civiques (Booker T.Washington,Marcus Garvey), de journaux et de nationalistes noirs s’élevèrent contre cette pratique, y voyant un signe de haine de soi. Mais le défrisage l’emporte. La femme se défrise pour une plus grande valorisation dans la société.Face à ce phénomène, le slogan  » Black is beautiful  » est lancé par des militants noirs américains avec une nouvelle coiffure forte de symbole, la coupe afro.
Découvrez notre troisième et dernier volet sur la coiffure noire la semaine prochaine.

Histoire de la coiffure noire partie 1 : Les tresses et les Locks !


 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This