Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Gerty Archimède, fierté des femmes guadeloupéennes

Rédigé par

23.01.2017

Une éducation privilégiée

Gerty Marie, Bernadette Archimède est née le 26 avril 1909 à Morne-à-l’Eau en Guadeloupe. Aînée d’une famille de 5 enfants, elle est la fille de Justin Archimède, artisan boulanger et maire de la commune de Morne-à-l’Eau de 1912 à 1918, 6 ans. Son père lui donne une éducation supérieure pour une jeune fille à cette époque, alors que la majorité de la population travaille dans les champs de la canne à sucre. Après l’obtention de son Baccalauréat, Gerty travaille à la Banque de Guadeloupe pour financer ses études de droit, qu’elle commence en Martinique et termine à Paris, à la Sorbonne. Après avoir obtenu sa licence elle devient en 1939, la première femme avocat inscrite au Barreau de la Guadeloupe. Passionnée de culture, littérature, philosophie, grande oratrice, elle s’impose dans un milieu jusqu’alors exclusivement masculin. Dès lors elle mène une carrière politique active.
gerty-archimede-1

Un parcours engagé

En 1945, elle est élue conseillère générale puis députée de la Guadeloupe, membre du groupe du PCF jusqu’en 1951. En 1946, 2 ans après le droit de vote et d’élection des femmes elle devient après Eugénie Éboué la seconde afro-descendante à entrer à l’Assemblée nationale. En 1948, Gerty Archimède adhère au Parti communiste français, qui la désigne comme représentante à travers le monde. En 1952, elle réintègre le barreau de la Guadeloupe et se spécialise dans la défense des petits travailleurs et petites gens. En 1953 elle est élue adjointe au maire de Basse-Terre, tout en continuant ses activités d’avocate, avant de le devenir en 1956.
archimede

Militante féministe

Combattante pour la cause féminine, Gerty Archimède crée la fédération de l’Union des Femmes Françaises (proche du PCF) qui deviendra l’Union des Femmes Guadeloupéennes, afin d’obtenir la sécurité sociale et le droit à la retraite pour les femmes de Guadeloupe. De 1967 à 1970 elle est désignée à 3 reprises Bâtonnier de l’Ordre de la Guadeloupe. En août 1969, elle évite à Angela Davis, de passage en Guadeloupe,  d’être arrêtés pour propagande anticolonialiste et organise des comités de soutien à l’activiste afro-américaine condamnée à mort par la justice américaine.
angela-davis-fbi
Durant ses mandats politiques, elle lutte pour l’égalité de droits entre les Antilles et la Métropole, s’adresse régulièrement aux Guadeloupéens pour avoir leur soutien dans sa lutte contre le colonialisme. Durant des années, elle a incarné l’intelligence et la lutte contre les inégalités.
Elle préside le 7ème congrès du Parti Communiste Guadeloupéen du 17 au 18 mai 1980.
Ce sera la dernière apparition publique de Gerty Archimède, qui décède brusquement 3 mois plus tard dans sa maison de Basse-Terre le 15 août 1980.
2864146486_1

Hommages

Le 13 décembre 2002, une statue de bronze a été inaugurée en sa mémoire sur le boulevard maritime de Basse-Terre. Elle tourne le dos à la mer et regarde en direction du Palais de Justice et du Palais du Conseil Général et a résisté au passage du cyclone Omar en 2008.

gerty-archimede-bronze

Une rue dans le XIIe arrondissement de Paris porte son nom depuis 2006. En 2007, Ségolène Royal lui rend même hommage lors de sa campagne électorale. En 2011 son nom est donné à un nouvel amphithéâtre à l’Université des Antilles-Guyane de Saint-Claude.
Son Musée -labellisé « Maisons des Illustres », par le Ministère de la culture depuis 2012- est installé dans son ancienne maison au 27 de la rue Maurice Marie-Claire à Basse-Terre.
Preuve qu’elle représente un véritable symbole de la femme Antillaise et un modèle pour toutes les femmes!

plaque-gerty

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This