Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Emmanuelle Soundjata récompensée pour son art du maré tèt

Maré tèt

Rédigé par Nadine Dupervil

4.06.2022

Déjà en 2015 on vous parlait d’Emmanuelle Soundjata. La papesse du maré tèt remet cet art oublié au goût du jour et vient d’être reconnue à l’international. En effet, la Martiniquaise a été décorée pour son engagement et son savoir-faire au Carabbwiin 2022.

Le maré tèt gagne au Carabbwiin

Le Caribbwiin est la branche Caraïbes du Global Wiin (Women Inventors & Innovators Network). Cet événement met en avant et en relation les femmes entrepreneuses et ingénieuses. Fondé par Dr Bola Olabisi, le Global Wiin permet aux femmes de se rencontrer, discuter et prospérer ensemble dans un espace où les inégalités sont gommées.

Le Caribbwiin s’est déroulé les 18 et 19 mai à Antigua et a récompensé Emmanuelle Soundjata. Elle a reçu un titre honorifique pour son travail et son investissement pour le développement de la culture caribéenne.

Emmnuelle raconte à Martinique 1ère comment elle a été approchée pour assister au Caribbwiin.

« Un groupement de femmes anglophones, a repéré mon travail autour du « Maré tèt » sur les réseaux sociaux, et m’a sollicité pour l’évènement CaribbWiin 2022. Je suis heureuse d’être reconnue et applaudie, grâce à ce prix international qui a pour objectif de récompenser les femmes qui ont lancé un concept promouvant la grandeur de la Caraïbe. »

Apprendre et comprendre le maré tèt

Plus qu’un joli bout de tissu, le maré tèt est un symbole et renferme toute une histoire. Au temps de l’esclavage, les femmes déportées sont priées de cacher leurs cheveux. Pourquoi ? Afin de ne pas exciter le maître blanc et calmer jalousie de leurs épouses. Alors qu’en Louisiane la loi Tignon impose aux esclaves de masquer leur tignasse, elles vont faire du foulard un objet de puissance et d’art.

Emmanuelle Soundjata, forte de ses recherches et d’une plongée dans ses racines, remet le maré tèt en avant. Artiste, styliste et passeuse de savoir-faire, elle dispense des ateliers pour apprendre à attacher ses cheveux.

Le prochain atelier aura d’ailleurs lieu le 2 juillet prochain à Fort-de-France de 10h à 12h. Pour 30 euros, vous apprendrez 3 techniques de maré tèt et repartirez avec un tissu au choix.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This