Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Christiane Taubira candidate à la présidentielle : Les 4 premières mesures de son programme

Rédigé par Christ-Laur Phillips

15.01.2022

Christiane Taubira l’a confirmé ce jour, il faudra compter avec elle pour la prochaine campagne des présidentielles. Si l’ancienne Garde des Sceaux avait laissé planer le doute le 17 décembre dernier avec un message posté sur les réseau sociaux, un mois plus tard elle le confirme : elle participera bien à la primaire organisée par le Parti socialiste.

Une primaire qui ne fait pas l’unanimité !

Et si Christiane Taubira a déclaré être « prête à prendre ses responsabilités », elle refuse d’être une « candidate de plus » et a assuré qu’elle se plierait à la décision des encartés et ferait ensuite campagne pour le candidat élu en interne par le Parti.

Un acte certes fair play, mais loin d’être partagé par ses adversaires, car sur les 7 candidats à la primaire, seuls 4 ont déclaré qu’ils soutiendrait l’élu du scrutin, à savoir : Anna Agueb-Porterie, Pierre Larrouturou, et Charlotte Marchandise. Quant à Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon et Anne Hidalgo, ils s’y refusent tout bonnement, cette dernière militant plutôt pour un débat télévisé…

Les 4 premières mesures de Christiane Taubira

En déplacement à Lyon où elle a donc officialisé sa candidature à l’occasion d’un rassemblement militant pour l’Union de la Gauche, la Cayennaise de 69 ans a fait une première série d’annonces.

Une TVA à 0% pour les produits issus de l’agriculture biologique 

L’ancienne députée de la Guyane a confirmé son soutien au secteur agricole et écologique en annonçant : « Pour de l’agriculture biologique, je veux une TVA à taux zéro. C’est un sujet européen. Ce sera l’une de mes grandes batailles avec l’Union européenne qui est notre espace social, qui doit devenir un espace d’harmonisation fiscale et qui est un espace de droits et de liberté ».

Un revenu minimum garanti aux Etudiants

Durant sa prise de parole diffusée en direct sur twitter, Christiane Taubira a continué en déclarant : « Aujourd’hui, 46 % des jeunes sont obligés de travailler pendant leurs études. Nous veillerons à ce qu’ils soient en capacité de se consacrer à leurs études en leur allouant un revenu de 800 euros par mois pendant cinq ans, de façon qu’ils puissent étudier et mettre tout leur talent au service de l’avenir. »

Une revalorisation du Smic pour plus de justice sociale

La femme politique a de surcroit annoncé qu’elle envisageait de revaloriser le Smic à hauteur de « 1 400 euros net par mois ». Elle promet également de taxer davantage le patrimoine des grandes fortunes à partir de « 10 millions d’euros ». 

Des recrutements dans le secteur de la santé

Christiane Taubira a enfin conclu par une solution afin de contrer les difficultés rencontrées au sein du système de santé français : « La justice sociale, c’est aussi notre système de santé publique qui est à bout de souffle. Après avoir supprimé des milliers de lits, on ferme des services, faute de soignants qui ont été tellement maltraités si longtemps. Il faudra en recruter 100 000 ».

A trois mois du premier tour, la course à l’Elysée est véritablement lancée !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This