Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Chocolat, premier clown et artiste noir français

Rédigé par

15.09.2015

Raphaël Padilla (ou de Leios ?) né à La Havane autour de 1868, est issu d’une famille d’esclaves africaine et déportée à Cuba. Orphelin, à l’âge de 8-10 ans il est vendu comme garçon de ferme en Espagne.  Vers l’âge de 14 ans, il s’enfuit et mène une vie de vagabond, faisant de petits métiers : valet de ferme, groom, mineur, docker, chanteur de rue… Jusqu’au jour où un clown anglais, Tony Grice, le découvre et, impressionné par sa force et ses talents de danseur, l’emmène à Paris.
En 1886, Rafael intègre le Nouveau Cirque de Paris, un des hauts lieux de la capitale et est chargé d’apporter ses instruments à Grice sur la piste. Sa couleur de peau et sa gestuelle font rire le public. L’association avec Grice tourne court, mais en 1888 Rafael rencontre Tudor Hall, alias George Footit autre clown britannique qui en fait d’abord son domestique et homme à tout faire puis en fait son partenaire dans les numéros. C’est là qu’il prend le nom de « Chocolat ».
Footit et ChocolatFootit et Chocolat
Le duo comique du clown blanc autoritaire et de l’auguste noir souffre-douleur, stupide et ridicule connait un grand succès. Leurs sketchs, représentation de la domination coloniale, symbolisaient les relations entre Blancs et Noirs de l’époque et l’humiliation de Chocolat faisait rire.
L’expression « je suis chocolat », signifiant « je suis berné », a été popularisée par leurs dialogues. Les enfants les adoraient et Chocolat devint un phénomène ! Danseur éblouissant, il est la coqueluche du Tout-Paris, premier artiste noir à susciter un tel engouement populaire.
Il a été peint par Toulouse-Lautrec (son compagnon de boisson avec qui il arpentait les cabarets de Montmartre), filmé par les frères Lumière, apprécié de personnalités comme Colette et Jean Cocteau… Il a aussi inspiré le compositeur Debussy ainsi que l’écrivain Samuel Beckett pour les personnages sa pièce la plus connue, en attendant Godot. Footit et Chocolat ont prêté leurs noms et visages à de nombreuses publicités (foncièrement racistes !), pour du savon et du chocolat.
Chocolat croqué par Toulouse-LautrecPublicité pour le chocolat Felix Potin
Bien que Chocolat soit célèbre et gagne bien sa vie, il n’échappe pas aux à priori concernant les Noirs, qui restent extrêmement répandus en France à la fin du XIXe siècle. Le monde du cirque devient son refuge et lui permet de se faire accepter. Il va réussir à tirer avantage des préjugés pour se faire une place et asseoir une notoriété qui va durer plus de 20 ans.
En 1902, dans un contexte social tendu autour de l’affaire Dreyfus en Europe et de ségrégation violente aux États-Unis, qui font naitre une politisation des questions raciales, le Nouveau Cirque décide de ne pas renouveler le contrat du duo qui, stéréotype du Noir stupide frappé par le Blanc, passe de plus en plus mal. Le public parisien se lasse de leurs « bouffonneries » et découvre les musiciens et boxeurs noirs, le music-hall et le cake-walk américains qui font passer de mode le duo…
En 1910, Footit et Chocolat se séparent pour poursuivre chacun une carrière en solo, mais sans grand succès. Rafael  s’essaye à une carrière de comédien au théâtre, mais il est violemment critiqué, les Noirs n’étant pas acceptés en tant que vrai artiste. Il revient au cirque en 1912 comme clown avec son fils adoptif dans le duo « Tablette et Chocolat ».
Il devient clown pour enfants dans les hôpitaux (ce qui en fait le premier thérapeute par le rire). Mais ne parvenant pas à retrouver la gloire, il se marginalise,  sombre dans l’alcoolisme et finit sa vie à 49 ans dans la misère et l’oubli. Il meurt après sa dernière représentation le 4 novembre 1917 à Bordeaux. Son corps y est inhumé dans la fosse commune du cimetière protestant de la ville, contrairement à George Foottit, enterré lui, au cimetière du Père-Lachaise.
L’apport du clown Chocolat au monde du spectacle a été occulté, aucune mention n’en est faite dans les ouvrages sur le cirque. Pourtant leur association a donné ses lettres de noblesse au duo clownesque.
Chocolat a été à la fois le premier contact du public avec un Noir et le premier à introduire une gestuelle par sa manière de danser, de bouger que l’on retrouve aujourd’hui dans les mouvements de base du hip-hop…   Il est aussi le premier à avoir présenté la culture des esclaves noirs américains.
La presse a annoncé le tournage en 2015 de Chocolat, film, réalisé par Roshdy Zem qui sortira en 2016 au cinéma, retraçant la vie de Chocolat, avec Omar Sy l’acteur d’Intouchables dans le rôle principal.

Logo BLAKE'S Retina A Savoir Sortie du film le 3 février 2016 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This