Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Amour : ces "défauts" qui les font craquer !

Rédigé par Christ-Laur Phillips

1.03.2016

Nous dépensons des centaines, parfois même des milliers d’euros pour plaquer ces défauts qui ne les gênent pas forcément. A l’heure ou les tous les discours nous conseillent de nous accepter telles que nous sommes, pourquoi ne pas assumer en vivant avec des petits « défauts » qui n’en sont que dans notre tête !

Ces « défauts qui n’en sont pas forcément ! 

Nos rides d’expression

Oui, elles sont finalement apparues, ces petites rides qui se creusent sous nos yeux. Mais elles sont le fruit de nos rires, de nos larmes, de nos colères, les preuves que nous sommes des êtres doués de sentiments et ça tombe bien parceque Doudou, ce qu’il recherche c’est une femme, pas une poupée !

Une femme avec des rides ? Non, une femme mure.

Une femme avec des rides ? Non, une femme mure.

Notre petit bidon

Nous sommes gourmandes et les sessions d’abdos sont aussi rares que les période de célibat de Nikki Newman mais ce n’est pas grave parcequ’une femme avec des formes, c’est bien plus agréable à toucher !

Une femme bien dans sa peau

Une femme bien dans sa peau

Nos micro repousses 

On a pas eu le temps d’aller chez la coiffeuse cette semaine mais ce n’est pas la fin du monde  !  Doudou ne fait pas forcément une fixette sur 1 cm de repousse et on préfère carrément passer notre samedi après-midi avec lui qu’assise chez la coiffeuse bondée !`

 Nos vergetures 

Oui, on a porté la vie et oui, ça nous a laissé des marques physiques et pas seulement. Mais cette (ou ces) événement (s) font que nous sommes celles que nous sommes aujourd’hui. Doudou l’apprécie bien plus que vous ne pourriez l’imaginer.

J'ai des vergetures et alors ?

J’ai des vergetures et alors ?

Nos tâches de rousseur

Inutile de les sous des tonnes de fond de teint et de poudre, nos tâches de rousseur font très certainement partie des détails qui ont fait flasher doudou dès le début !
N’oubliez pas l’adage suivant : « je m’aime donc je suis », et, si on se permet le jeu de mots,  Doudou suivra n’en doutez surtout pas !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This