Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Surya Bonaly : Découvrez sa biographie hors du commun

Rédigé par

12.09.2016

Surya (qui signifie soleil en hindi) Varuna Claudine Bonaly est née le 15 décembre 1973 à Nice. D’origine réunionnaise, elle a été adoptée à 8 mois par Georges et Suzanne Bonaly, professeur d’éducation physique. Elle est initiée au patinage par elle dès l’âge de 3 ans et commence sa carrière sportive par le Tumbling, gymnastique acrobatique ou ses professeurs remarquent très vite son talent! Elle obtient d’ailleurs en 1986 pour cette discipline un titre de championne du monde espoir et un titre de vice-championne du monde senior par équipe.

2474016-la-mere-envahissante-de-surya-bonaly

Jusqu’à l’âge de 12 ans Surya grandit dans les environs de Nice suivant une scolarité à domicile, suivant de mathématiques et de français dispensés par ses parents et des cours par correspondance pour le reste. Sa mère gère sa carrière et restera toujours son co-entraîneur. Elle grandit aussi entourée de nombreux animaux dont une mangouste ! En 1985 la famille déménage en banlieue parisienne à Cham­pi­gny-sur-Marne.
Une patineuse talentueuse
À 16 ans, elle fait preuve d’audace au cours du championnat du monde 1989 de patinage artistique, en effectuant un triple lutz accompagné d’un triple boucle piqué. Son talent est récompensé pour la première fois en 1991 par le titre européen de championne du monde juniors. Elle finit ensuite 5e des Championnats du Monde en effectuant pour la première fois un quadruple boucle piqué, mais avec une rotation incomplète. De nouveau championne d’Europe en 1992, elle se classe 5e des Jeux olympiques d’Albertville, avec là encore, un quadruple boucle piqué dans son programme libre. La même année elle effectue un stage avec l’entraîneur américain Frank Carroll pour améliorer sa technique et sa qualité de patinage, ce qui lui permet quelques mois plus tard, de remporter un 3e titre européen à Helsinki début 1993.

surya-bonaly-championne-d-europe-a-dortmund-en-1995

Surya Bonaly championne d’Europe a Dortmund en 1995


L’un de ses plus beaux programmes libres est celui des Championnats du Monde de Prague la même année, où elle décroche une médaille d’argent, sa première médaille mondiale senior. Elle y réussit un programme libre sans faute avec 7 triples sauts, dont un triple Lutz parfaitement réalisé.

La Malédiction des JO

En 1994 elle est de nouveau championne d’Europe devant la détentrice du titre mondial Oksana Baiul. Mais aux Jeux olympiques d’hiver de Lillehammer elle chute 2 fois sur ce qui est pourtant sa spécialité, le triple Lutz et finit 4e au classement général.

Surya Bonaly en 1994 Chris Cole/ALLSPORT

Fin de programme de Surya Bonaly aux Jeux de Lillehammer en 1994 Chris Cole/ALLSPORT


Aux Championnats du Monde à Chiba au Japon, elle est classée 2e. Mais jugeant injuste la décision des juges, elle refuse de monter sur la 2è marche du podium lors de la remise des médailles, avant d’accepter en pleurs et d’ôter sa médaille dès qu’elle la reçoit.
Surya Bonaly retirant sa médaille

Surya Bonaly retirant sa médaille


La fin de l’ascension
En 1996 Surya se blesse au tendon d’Achille et termine sa carrière diminuée ne pouvant plus effectuer ses sauts de prédilection le flip et le Lutz. Mais cela ne l’empêche pas de remporter un 10e titre de Championne de France, une 6e place aux Championnats d’Europe et une 10e place lors des Jeux Olympiques de Nagano en 1998. Sachant qu’elle ne montera pas sur le podium, elle se permet d’y réaliser un salto arrière, figure pourtant interdite par le règlement. Elle reste la seule patineuse à avoir exécuté cette figure sur la glace. Elle tire sa révérence à la fin de cette compétition.
PATINAGE ARTISTIQUE SPECTACLE LES ETOILES DE LA GLACE SURYA BONALY
On se souviendra d’elle comme la première patineuse à avoir réalisé de superbes combinaisons de sauts inédites et très difficiles : triple Lutz, triple boucle piqué, triple flip, triple Salchow, salto arrière (pourtant interdit en compétition). Elle est la première (hommes et femmes confondus) à avoir réalisé un salto arrière avec réception sur un pied.

surya-02-saut

La nouvelle vie

Surya décide ensuite d’arrêter la compétition et de passer professionnelle. Elle se fait discrète, surtout en France et ses apparitions dans les médias sont rares. Elle part vivre aux États-Unis à Las Vegas accompagnée de sa mère. Elles y ouvrent ensemble une école de patinage artistique et Surya patine dans des galas d’exhibition et dans des championnats professionnelles. En 2000, lors des Goodwill Games à Lake Placid, elle remporte certainement sa plus prestigieuse victoire chez les pros en devançant Yuka Sato, Nancy Kerrigan, Oksana Baiul, Dorothy Hamill, Katarina Witt et Elizabeth Manley.

surya-bonaly_0

En 2004 elle prend la nationalité américaine et intègre la troupe Champions on Ice jusqu’à son interruption en 2007. En septembre de cette année elle est reçue avec la SPA (société protectrice des animaux) à l’Elysée en tant que marraine de la PETA par le président de la République française Nicolas Sarkozy pour discuter de la corrida et de l’interdiction d’entrer dans les arènes aux moins de 16 ans.

200px-nurnberg_gala_2007_bonali

En 2009 Surya rejoint la troupe du « Ice Theater of New York » tout en continuant à participer à des galas. Elle attire l’attention cette même année en annonçant vouloir patiner nue pour défendre la cause animale en tant que marraine d’une des campagnes de la PeTA (People for the ethical Treatment of Animals).
French figure skating star Surya Bonaly skates for photographers holding a placard that reads "Rather naked than wearing fur", Wednesday, Jan. 31, 2007 at the Asnieres-sur-Seine skating rink, outside Paris. Bonaly supports animal rights group Peta's demand and protests against seal culls in northern Canada. (AP Photo/Jacques Brinon)
En janvier 2010 participe à la troisième émission de télé réalité française sur TF1 La Ferme Célébrités 3, pour y défendre l’AMADE, association mondiale des amis de l’enfance. Elle est éliminée 3 jours avant la finale. Elle devient aussi membre du conseil fédéral de la Fédération française des sports de glace de jusqu’en 2014.

Élimination de Surya Bonaly dans la Ferme des Célébrités 3

Élimination de Surya Bonaly dans la Ferme des Célébrités 3


En 2012 Surya est marraine officielle des Championnats du Monde de patinage artistique et participe à un gala en compagnie de Philippe Candeloro, Brian Joubert, Marie-Pierre Leray, Chafik Besseghier, Candice Didier et Nathalie Péchalat & Fabian Bourzat. En août, elle est la marraine du « Kartié 3 Lèt i défoul », grande manifestation sportive à Saint-Leu à La Réunion à laquelle elle réalise plusieurs démonstrations de patinage sur une piste synthétique pour les enfants.
Fin 2013, elle est avec Sarah Abitbol, Philippe Candeloro et Gwendal Peizerat l’une des stars de l’émission Ice Show sur M6 . Elle a entraîné Chloé Mortaud et Florent Torres pour les mener jusqu’en finale. De février à mai 2014, pour le 70e anniversaire de la revue elle est en tête d’affiche de la tournée française d’ Holiday on Ice, avec Sarah Abitbol, Stéphane Bernadis et Philippe Candeloro.
ice-show-chloe-mortaud-florent-torres-surya-bonaly
En août 2015, elle est le sujet d’un documentaire produit par Eva Longoria (« Rebel On Ice ») qui retraçe sa carrière et son côté rebelle, diffusé dans SportsCenter sur ESPN aux États-Unis.

Et maintenant?

Aujourd’hui Surya Bonaly est l’attachée culturelle du consulat de la principauté de Monaco à Las Vegas où elle réside. Elle est l’ambassadrice de l’association« La France des talents et des couleurs », qui a pour but de lutter contre le racisme, la violence et les discriminations dans le sport. et est toujours entraîneur à Las Vegas puis à Minneapolis, tout en continuant à se produire en exhibition en France et à l’étranger.

bonaly-aujourdhui

surya-bonaly-lors-du-festival-de-cannes-de-2010

Palmares

9 neuf fois championne de France en solo (de 1989 à 1997)
1 fois championne de France en couple en 1989 en compagnie de Benoît Vandenberghe.
16 médailles en Grand Prix (dont dix médailles d’or),
5 titres de championne d’Europe (1991, 1992, 1993, 1994, 1995),
3 médailles aux Championnats du Monde juniors (3e en 1989, 2e en 1990, 1re en 1991)
3 médailles d’argent aux Championnats du Monde seniors (1993, 1994, 1995)
3 Jeux Olympiques (1992, 1994, 1998), son meilleur résultat étant une 4e place en 1994 à Lillehammer.

surya-bonaly-portrait

Surya Bonaly, la panthère de la glace

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This