Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Natural Hair Academy : On y était et on vous raconte

Rédigé par

12.06.2016

Le 11 juin avait lieu la 5e édition de la Natural Hair Academy à Paris, événement que l’on ne pouvait évidemment pas rater. Pour en apprendre sur nos cheveux, notre culture et faire une razzia sur les marques dédiées au cheveu et à la peau de la femme noire, c’était The Place To Be. Voilà ce qu’on a retenu de cette journée.

Natural Hair Academy rime avec shopping en folie

Les boutiques de la Natural Hair Academy

Lewa Jewels et les DD de Myriam Maxo à la Natural Hair Academy/ Blakesfpasde


La NHA 2016 réunissait une cinquantaine d’exposants dans un hall immense qui abritait aussi bien des marques de soins capillaires comme As I Am, Shea Moisture, Cantu ou Activilong, que des marques de cosmétiques ou encore de vêtements et accessoires proposés par des créateurs noirs.
Forcément, en se baladant dans les allées, difficile de ne pas craquer. La marque NYX qui propose des cosmétiques à bas prix nous a bien sûr fait de l’oeil. Et on peut vous dire que 2 boutiques ouvriront leurs portes à Paris à la rentrée 2016.
On a fait le plein chez Cantu et Shea Moisture et on a fait la queue près de 3h pour se faire faire un diagnostic capillaire par Phyto Specific. Avec un microscope high-tech, les techniciennes explorent notre cuir cheveu et nos cheveux pour poser un bilan et nous proposer les produits adaptés à notre cas.
Pour ma part, RAS, mais j’ai pu voir en gros plan sur un écran mon crâne bien garni, mes bulbes capillaires et de vilaines fourches aux pointes. Étrange, mais très instructif comme expérience.
Des artisans étaient également présents à la Natural Hair Academy pour proposer leurs produits. On a flashé sur les bijoux faits main de Lewa Jewels et les peluches en wax de Myriam Maxo. Ces célèbres DD ont un succès fou et Beyonce en personne est fan.

Natural Hair Academy rime avec tête bien remplie

 

Une photo publiée par @naturalhairacademy le


Il n’y a pas que de bonnes affaires à faire à la NHA. Il y a aussi des conférences organisées par des professionnels pour en apprendre plus sur son cheveu, sur soi-même et apprendre à s’aimer comme on est.
Chancel Gatsoni, le coach sportif star de Youtube qui a développé son propre programme, Infinite, en mode « Pas de semblant » était présent pour parler sport et bien-être.
On a aussi été bluffés par la conférence de Felicia Leatherwood, coiffeuse à Los Angeles qui nous a donné plein de conseils sur nos cheveux crépus, frisés ou bouclés et la manière de les traiter comme il se doit. La phrase qu’on a retenue, c’est que « chaque cheveu est unique, car Dieu nous a créés de manière unique ». Pas la peine donc de chercher à ressembler à telle star ou telle blogueuse avec ses cheveux de folie, soyons nous et aimons-nous comme nous sommes.
La conférence Empowerment, qui réunissait 5 panellistes était le clou de la journée. Michaela Angela Davis, Teyonah Parris,  Julee Wilson, Kelly Massol et Magatte Wade, nous ont parlé entrepreneuriat, cheveu, estime de soi, confiance et ont conquis le public.

La venue surprise de Christiane Taubira

Une photo publiée par @naturalhairacademy le


Alors qu’on attendait sagement le début de la conférence Empowerment, Christiane Taubira nous a gratifiés de sa présence et a même fait un petit discours. C’est sous un tonnerre d’applaudissements et de hourras que l’ancienne ministre de la Justice s’est adressée aux nombreuses femmes noires qui constituaient le public.
On le sait, Christiane Taubira est une femme de combat, une femme forte et engagée qui porte fièrement ses cheveux naturels. Elle a expliqué être venue spécialement à la NHA alors qu’elle a beaucoup de sollicitations en disant : « Je privilégie les événements qui s’inscrivent dans mes engagements. » Elle tenait vraiment a parlé aux femmes présentes ce jour à la NHA et a fait un discours captivant sur les préjugés, les freins au développement que connaissent les Français issus de la diversité et l’oppression des femmes, racine de toutes les discriminations de par le monde.
En conclusion de son discours d’introduction à la conférence Empowerment, Madame Taubira a cité Langston Hughes, un des chantres du mouvement Harlem Renaissance : « I dream a world where man / No other man will scorn« . En français, « Je rêve d’un monde où aucun autre homme n’en méprise un autre. »

L’incroyable conférence Empowerment

Une photo publiée par @naturalhairacademy le


Prévue entre 18h30 et 20h, la conférence a pris un peu de retard. Mais ça n’a pas entamé notre envie d’écouter les 5 fabuleuses femmes présentes pour nous parler de leur expérience.  Michaela Angela Davis, Teyonah Parris (actrice US),  Julee Wilson (journaliste US), Kelly Massol (entrepreneuse à la tête de la marque Les secrets de Loly) et Magatte Wade (femme d’affaires et entrepreneuse à la tête de Tiossan).
Elles ont chacune parlé de leur rapport au cheveu de la femme noire, leur fierté et comment elles ont acquis une telle confiance en soit. La base, selon elles, est d’être entouré de femmes fortes dès l’enfance et de grandir dans un environnement où on nous répète qu’on est belle et capable de faire aussi bien voir mieux que n’importe qui d’autre.
Teyonah Parris, actrice à Hollywood, a expliqué pour sa part qu’elle choisissait ses rôles que si elle avait l’occasion de jouer un personnage fort et inspirant. Michaela Angela Davis a parlé de « sisterhood » et demandé aux femmes noires de se soutenir et non pas de se tirer dans les pattes, nappy ou pas. Magatte Wade est allée plus loin en dénonçant la « mafia nappy ». Combien de femmes aux cheveux naturels critiquent celles qui préfèrent les weave ou le tissage ou sont encore accros au défrisage ? Ce comportement chez certaines, tout nappy qu’elles soient, ne rend pas service à la cause des femmes.
Au final, pour être heureuse et s’accepter, il faut être libre. Amen !
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This