Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Misty Copeland est la Muse Moderne d'Estée Lauder

Rédigé par

2.08.2017

Estée Lauder a choisi sa nouvelle icône en la personne de Misty Copeland, trop contente de représenter la marque et de délivrer un message positif.

Misty Copeland, une égérie source d’inspiration

La soliste prête son image au parfum Modern Muse, le classique d’Estée Lauder. Misty Copeland apparaîtra dans les spots télévisés, sur internet et sur les réseaux sociaux. La campagne démarre ce mois d’août et la danseuse de ballet de 34 ans ne pouvait pas être plus heureuse.


Dans un communiqué de presse, elle a déclaré : « Je suis tellement honorée de représenter Estée Lauder Modern Muse. Je n’aurais jamais cru pouvoir vivre de ma passion, de quelque chose qui me donne voix au chapitre. Mes deux passions sont la danse et donner en retour, j’aime transmettre le savoir aux générations futures. J’ai aussi une forte connection avec les parfums que je porte quand je monte sur scène. La campagne Modern Muse est la manière parfaite de montrer une autre facette de mon histoire. »
Repousser les limites est un mode de vie pour Misty Copeland, comme on peut le voir au travers du spot mis en ligne le 31 juillet sur le compte Instagram d’Estée Lauder.


Elle confie au magazine Essence : « c’est incroyable de faire partie d’une histoire aussi puissante, positive et glamour que celle d’Estée Lauder. Le parfum est une part importante de ma vie et je vis un rêve en tant que Modern Muse. Mais surtout, l’idée d’être une inspiration résonne vraiment en moi. Je suis inspirée tous les jours par les femmes noires, du passé comme du présent, qui ont pavé le chemin pour moi. Avec tout ce que j’entreprends, j’espère faire la même chose pour les jeunes filles de couleur. »

Misty Copeland, héroïne des temps modernes

Misty Copeland est la première femme noire à être nommée première danseuse au sein de l’American Ballet Theatre. Mais pour en arriver là, la pauvre a vraiment mordu la poussière. Déjà, elle part de pas grand-chose. Élevée par une mère célibataire, Misty démarre la danse à 13 ans, alors que les grandes danseuses débutent parfois à 3 ans.
Mais son talent attire tout de suite l’attention de sa professeure et la déterminée Misty Copeland fait figure d’enfant prodige. Après quelques péripéties, dont un combat avec sa famille adoptive (la famille de sa prof de danse) qui l’hébergeait afin qu’elle suive des cours de danse en semaine, Misty intègre l’American Ballet Theatre en 2001.

Misty Copeland

La danseuse Misty Copeland/ D. Wong/ Shutterstock


Là, les difficultés s’enchaînent puisqu’en plus d’une blessure, la jeune femme doit faire face à des critiques acerbes sur son physique. Ses courbes d’adolescente afro-américaine (son père est afro-américain et allemand et sa mère afro-américaine et italienne) font mauvais genre. Poussée à mincir, Misty Copeland tombe dans l’enfer des troubles alimentaires, mais ne perd pas sa flamme.
En 2007, elle est nommée soliste de l’American Ballet Theatre et en 2015, première danseuse, entrant ainsi dans l’Histoire. La popularité de Misty Copeland dépasse le monde du classique et on la retrouve par exemple à la télé en tant qu jurée de l’émission So You Think You Can Dance. Elle apparaît dans des clips et les Unes de magazines s’enchaînent. Mieux, elle a même droit à son propre documentaire – A Ballerina’s Tale– présenté au festival du  film indépendant de Tribecca.
En 2013, Misty Copeland est nommée porte-parole de l’initiative Plié. Ce projet porté par l’American Ballet Theatre vise à rendre le monde de la danse classique moins uniforme en offrant des bourses aux élèves issus des minorités peu ou pas représentées dans ce milieu très fermé.
Enfin, Misty Copeland est aussi une philanthrope qui participe au programme éducatif MindLeaps, à destination des petites filles au Rwanda. Une bourse à son nom permet de récolter des fonds pour ces enfants en difficulté.
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This