Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Mami Wata, la sirène africaine (Partie 1)

Rédigé par

5.04.2017

Le mythe

Considérée comme la « Mère des eaux », Mamiwata (écrit aussi Mamy Wata, Mami Watta ou Mama Wata)  est une déesse aquatique dont la représentation a évolué selon les lieux et les époques. Créature mi-femme mi-poisson d’une grande beauté au teint clair, aux longs cheveux noirs bouclés ou crépus, à la peau claire et portant des bijoux éblouissants, avec parfois un grand serpent enroulé autour d’elle sa tête posée entre ses seins, elle serait très puissante, très autoritaire et aurait un regard irrésistible.

L_james_mami_wata

Selon certains chercheurs sa représentation moderne est apparue pour la première fois en Afrique au XVIe siècle, quand les Européens ont abordé les côtes du continent où les divinités et esprits aquatiques ou lacustres étaient déjà très nombreux en Afrique de l’ouest et centrale, comme les « ndi mmili » dans la culture Ibo du Nigeria ou les « mbumba » dans la culture Kongo. La sirène aurait été introduite par les récits des marins européens et par les figures de proue de leurs navires qui représentaient très souvent cette créature fabuleuse.

tetedeproue

Au milieu du XXIème siècle, une autre image « la charmeuse de serpents », inspirée des déesses hindoues, circula abondamment et fut perçue comme mystique par son étrangeté, la reprise du thème du serpent important dans les croyances locales, par la beauté et la puissance émanant de la figure féminine aux traits ressemblant à ceux d’une Africaine.

mamiwatta

Le mythe a évolué avec son temps et on le retrouve aujourd’hui dans les villes grandes africaines modernes où elle errerait dans les rues, sur les marchés et surtout dans les bars et les lieux de débauche à la nuit tombée.

Déesse panafricaine

On retrouve le personnage de Mami Wata sur la côte atlantique d’Afrique de l’Ouest: au Togo, Nigeria, Cameroun, Congo-Brazzaville… Elle est la seule divinité africaine vénérée et connue dans un espace géographique rassemblant des cultures et des peuples aussi divers.

Statuette vaudou- du culte de Mami Wata Kwese-RDC-Zaire

Statuette vaudou- du culte de Mami Wata
Kwese-RDC-Zaire


Statuette vaudou- du culte de Mami Wata Kwese-RDC-Zaire

Statuette vaudou- du culte de Mami Wata
Kwese-RDC-Zaire


Son nom aurait pour origine l’expression  « Amui ata » en langue éwé qui signifie « je ferme les jambes », par rapport à la façon dont elle piège les hommes. Pour d’autres ce nom viendrait de la déformation de l’anglais ou du pidjin « Mammy Water »: mère des eaux.
art-africain
Mami Wata Angolaise

Mami Wata Angolaise

Un être lié à la fois à la fidélité et à la luxure

Selon les traditions, elle enlève les pêcheurs alors qu’ils nagent ou sont en train de pêcher dans leur bateau sur la rivière et les emmène dans son royaume aquatique ou dans le monde des esprits. Quand elle leur permet de partir, ils reviennent secs et avec une nouvelle spiritualité, s’enrichissent, deviennent plus séduisants et plus faciles à vivre.

Abdal22sm

Dans d’autres récits elle coiffe ses cheveux avec un peigne d’or en se regardant dans un miroir. Quand elle remarque l’intrus, elle s’enfuit dans l’eau laissant ses affaires derrière elle. Si le voyageur s’en empare plus tard elle lui apparaît en rêve et lui demande la restitution de ses affaires et qu’il lui soit sexuellement fidèle.  Après lui avoir juré fidélité, l’homme est contraint à l’abstinence sexuelle et doit “fermer les jambes”. S’il accepte le pacte, la fortune et la santé lui sont accordées, sinon la misère et la maladie s’abattent sur lui et sa famille. Selon une tradition nigériane, les hommes peuvent la rencontrer sous la forme d’une belle prostituée qui après l’acte sexuel, se révèle et lui demande fidélité et le secret. Dans le folklore congolais, Mamiwata est la sainte patronne des prostituées de Kinshasa,  prostituée qui tente et pervertit les hommes.
Héroïne de contes et de légendes, objet de cultes différents ou rattachée à des symboles selon les ethnies ou les croyances et les milieux sociaux, Mami wata  est une créature supernaturelle hybride qui incarne le croisement des mondes : animal, humain et spirituel et symbolise toutes les dérives liées à la sexualité comme la polygamie ou l’infidélité, même le SIDA. Elle peut aussi être invoqué pour améliorer sa beauté, obtenir la richesse démesurée ou le succès professionnel mais pour chaque pacte il y a un sacrifice!

mami-wata1

Représentation moderne de Mami Wata


 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This