Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Le Musée du Quai Branly, l'espace dédié aux arts et cultures d’Afrique, d’Océanie, d’Asie et d’Amérique,

Rédigé par

16.06.2015

Le musée du quai Branly ou musée des arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, Amériques,  est un établissement culturel novateur dans le 7e arrondissement  de Paris situé sur le quai Branly. Ouvert au Public en 2006, il a été créé à l’initiative du président Jacques Chirac, connu pour être un passionné d’« arts premiers », mais aussi grâce aux artistes des mouvements fauves, cubistes et à de grands anthropologues comme Claude Lévi-Strauss.

Une controverse quant au nom du musée ?

L’appellation « Musée des arts premiers », (au sens d’arts issus des civilisations originelles ou disparues), un temps envisagé pour désigner le lieu, a été abandonnée. En effet cette expression traduirait une conception évolutionniste  et  ethnocentriste des sociétés, qui pourrait tendre à faire passer les sociétés occidentales plus évoluées que d’autres restées plus longtemps au sein d’un environnement naturel ou rural et considérées comme plus archaïques.

Seul musée du genre au monde, sa création a été saluée et de nombreuses personnalités étaient présentes à son inauguration par M. Chirac, parmi lesquelles le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, l’ethnologue Claude Levi-Stauss, le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, Abdou Diouf…

L’idée d’ouvrir, un musée entièrement consacré aux arts Afrique, Amérique, Asie et Océanie, avait (et a toujours) pour ambition de permettre la diversité des regards sur les objets, les arts et cultures non occidentales aux valeurs esthétiques et culturelles fortes et de faire (re) connaître officiellement la place qu’occupent les civilisations et le patrimoine de peuples longtemps tenus à l’écart de la Culture mondiale actuelle.

Des collections inestimables

Le musée regroupe les anciennes collections d’ethnologie du musée de l’Homme et celles du musée national des arts d’Afrique et d’Océanie fermé en 2003. Environ 300 000 objets (estampes, dessins, peintures, sculptures, textiles, instruments de musiques, mobilier colonial…) y ont été transférés et 3500 sont exposés dans un vaste espace, en collections permanentes organisées par aires géographiques :
— Afrique : Afrique du Nord, de l’Ouest, centrale, de l’Est, Australe, (le musée abrite l’un des plus importants fonds d’arts africains au monde)
— Asie : sociétés nomades ou sédentaires, villageoises ou citadines
— Océanie : Indonésie océanienne, Polynésie, Mélanésie, Papouasie, Australie,
— Amérique : Amérique du Nord, Mésoamérique, Amérique du Sud, Caraïbe renouvelée régulièrement chaque année, car très fragiles et sensible à la lumière.

Les diverses facettes du Musée

À la fois musée, espace à vivre, centre d’enseignement et de recherche, il s’inscrit dans une politique d’entraide et de coopération scientifique avec les pays des 4 continents d’origine des objets ainsi que dans des opérations de protection et de sauvetage patrimonial sur le terrain.
Avec son théâtre, sa salle de projection, ses salles de cours, son salon de lecture et sa médiathèque, le musée diversifie les approches et propose aussi des expositions temporaires ainsi que des évènements (arts vivants, conférences, stages, master class, colloques avec des artistes, scientifiques, personnalités internationales) pour tous les publics — adultes comme enfants, amateurs comme spécialistes — s’inscrivant, dans une optique de sensibilisation, de découverte et d’ouverture à l’Autre, afin de créer des ponts entre les cultures, susciter la curiosité pour un meilleur futur.

« Alors que le monde voit se mêler les nations, il était nécessaire d’imaginer un lieu original qui rende justice à l’infinie diversité des cultures » (J. Chirac).

Pour plus d’informations : www.quaibranly.fr

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This