Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Labouyi, le plat de réconfort que les Haïtiens adorent

Rédigé par

4.03.2016

Enfant, vous faisiez certainement la grimace devant votre bol de « labouyi », une bouillie de farine cuite qui ressemble au porridge. Si « labouyi » n’était pas très ragoutante pour vos papilles d’enfant, désormais elle vous rappelle le doux pays et les petites attentions de votre maman. Ah comme ce plat de réconfort vous serait bien utile en cette fin de semaine, emmitouflé dans une couette et devant un épisode d’Empire ou Murder.

Les ingrédients pour faire « labouyi »

Pour que vous puissiez savourer un bol de « labouyi » comme chez maman ou mamie, on vous dévoile la recette de ce plat haïtien typique. Et en plus c’est ultra simple !
Ingrédients :
1 verre de farine classique type 55
1 verre de lait concentré non sucré
1 verre de sucre
2 bâtons de cannelle
1/2 cuillère à café de muscade
1/4 cuillère à café de sel
1/4 cuillère à café de zeste de citron
1 cuillère d’extrait d’amande
1 cuillère à café de beurre

Préparation du « labouyi » à la farine

labouyi comme en Haïti

Un bol de labouyi/ Shutterstock


1. Chauffer la farine dans une casserole assez large à feu moyen à vif pendant quelques minutes jusqu’à ce que la farine devienne beige.  Une bonne odeur de farine grillée se dégage de la casserole (attention à ne pas la faire brûler). Tamiser la farine dans une passoire et la réserver.
2. Dans votre casserole débarrassée, mettre 2 verres d’eau, la cannelle en bâtons, le zeste de citron et porter à ébullition. Une fois le mélange bouillant, baisser le feu et ajouter le lait et le sucre. Faire cuire sans cesser de remuer pour éviter que le fond ne colle.
3. Dans votre bol contenant la farine cuite, ajouter 3 verres d’eau et bien mélanger. Ajouter cette pâte dans la casserole de lait et mélanger avec une cuillère en bois.
4. Ajouter la muscade, le sel, le beurre et bien mélanger. Ajouter l’extrait d’amande en dernier et mélanger. C’est prêt à servir.
La bouille (labouyi, en créole), se déguste chaude nature ou avec un morceau de pain. C’est en plat idéal devant la télé, quand on est enrhumé ou pour le goûter. Ce plat a un petit côté réconfortant quand on n’a pas le moral et vous rappellera à coup sûr de beaux souvenirs d’enfance.
Il existe des variantes de ce plat avec de la banane plantain, de l’avoine ou de la farine de maïs.
N’attendez pas pour tester cette recette simple comme tout.
 
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This