Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Julie Delpy : « Cela aurait été plus simple d’être noire ! »

Rédigé par Christ-Laur Phillips

27.01.2018

Il n’est rien qui m’horripile plus que les personnes qui comparent les misères ou les souffrances entre elles. Les comparaisons entre la Shoah et l’esclavage sont abjectes à mes yeux et je ne pense pas que l’on puisse dire d’un peuple ou d’un autre qui a le plus souffert car la notion de souffrance est aussi intime, à mes yeux, que celle de plaisir.
Certains noirs souffriront plus du racisme que d’autres, cela dépendra d’où ils habitent ou évoluent. Certains noirs souffriront plus du poids de l’esclavage que d’autre, cela dépendra de leur rapport à l’Histoire où au présent.. Tout cela est encore une fois, tellement intime.

Regarde-moi, Je souffre plus que toi !

C’est pour cette raison qu’il m’a toujours semblé déplacé de lire des posts tels que « Où sont les Charlie » quand un drame arrivait en Afrique. A-t-on vraiment besoin de compagnie dans la misère ? Pourquoi avoir tellement besoin de la reconnaissance d’autrui pour ressentir et savoir qui souffre plus que qui ?

Julie Delpy met les pieds dans le plat

Cette réflexion m’amène à la dernière sortie de l’actrice franco-américaine Julie Delpy qui, se plaignant de ne pas être suffisamment prise au sérieux, a déclaré dans l’émission The Wrap : « C’est drôle, les femmes ne peuvent pas s’exprimer dans les médias. Parfois j’aurais préféré être noire car on leur laisse la parole… »

Que savez-vous de mes batailles ?

Puis-je savoir quelle expérience Julie Delpy a de la vie d’une personne de couleur noire pour décider que nous pouvons plus facilement nous faire entendre ? A-t-elle déjà expérimenté le simple fait d’entrer dans un endroit et de sentir des regards lourds comme des enclumes se poser sur sa nuque ?

«Car on leur laisse la parole»…

La dernière fois que j’ai vérifié, Martin Luther King était assassiné pour avoir pris la parole et Kuppernick disait adieu à sa carrière sportive, pourtant prometteuse, pour la même raison…
Julie Delpy sait-elle ce que cela signifie de ne pas trouver de travail, de logement, juste à cause de notre couleur de peau ? Comment l’actrice de 46 ans ose seulement dire à haute voix qu’elle sait ce que nous vivons… Et ajouter qu’elle juge notre quotidien plus facile à vivre qu’un autre ?
Comme je le disais plus haut, il ne devrait pas avoir de classement dans la douleur, mais je reste persuadée que s’il y en avait dans le respect, Mme Delpy ne volerait pas haut.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This