Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Je rentre au pays : Journal d’une fille bien #optiontchiiip. Partie 50

Rédigé par Christ-Laur Phillips

3.09.2016

Semaine 50

Bientôt un an que je suis installée au pays. Un an que je goûte à ma nouvelle vie et que je suis confrontée à des caractères plus exotiques les uns que les autres. J’ai rencontré bien des spécimen, mais il en est un qui me soulève le cœur au possible :  la pétasse !

Mange dans ta gamelle ou ferme ta pelle !

Ce qu’il faut savoir c’est que des pétasses, il y en a partout. Mais le souci au pays, c’est que la pétasse n’est pas si éloignée que cela de votre entourage personnel.
Ici, souvent, la pétasse qui couche avec votre crétin de mec (oui c’est bien de ce genre de pétasse là dont nous parlons) vous connaît de près ou de loin… Ce qui ne l’empêche pas d’écarter ses cuisses sans complaisance devant un homme qui ne finira jamais la nuit dans son lit.
J’entends déjà certains rétorquer « mais c’est au mec infidèle qu’il faut demander des comptes ». Oui je suis bien d’accord avec vous, mais ce n’est pas seulement le fait qu’elle se manque de respect en se faisant troncher par un mec qui ne lui donnerait même pas l’heure si c’était payant qui me gêne, ce sont les simagrées qui vont avec.
Car figurez-vous, la pétasse ne se contente pas de se manquer de respect, elle en manque aussi à celle qui ne lui a rien fait en envoyant des paroles et en faisant la belle en se vantant d’être le « mouvement » qui donne en ce moment.
Pas de place pour la discrétion alors qu’il n’y a rien de glorieux à rester le numéro deux quand on offre pourtant ce qu’on a de plus précieux (merci pour la rime).
Et c’est bien ça le plus triste : la pétasse est fière d’être une remplaçante… Le manque d’ambition c’est quelque chose hein !

Je rentre au pays : Journal d’une fille bien #optiontchiiip. Partie 47


 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This