Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Je rentre au pays : Journal d’une fille bien #optiontchiiip. Partie 22

Rédigé par Christ-Laur Phillips

20.02.2016

Trop de femmes pour un homme au pays ?

« J’ai déjà une femme mais je pourrai m’occuper de toi ! »
Je suis rentrée au pays depuis plusieurs mois déjà mais je ne m’attendais certainement pas à ce que l’on me sorte cette phrase dégradante au possible !

Semaine 22 

La chair fraîche ils adorent ça. Et quand on vient de rentrer au pays et qu’on a su se faire discrète en n’écumant pas toutes les soirées de la capitale, on ressemble toujours à un morceau de chair à peine livré de Paris.
C’est sans doute pour cette raison que ce type s’est permis de m’aborder avec cette assurance écoeurante et m’assurer que malgré la présence d’une femme dans sa vie, la place d’une maîtresse était assez enviable.
Honnêtement je ne sais pas avec certitude ce qui permet à certains hommes de se sentir si irrésistibles, mais je pense que cette arrogance est dûe au fait que les femmes sont en supériorité numérique au pays.
Résultat, l’offre étant largement inférieure à la demande, beaucoup de femmes se contentent de la 2eme, voire la 3ème place dans la vie des hommes qui ressortent clairement gagnant de cette situation malsaine.
Loin de moi l’envie de tirer sur l’ambulance et de blâmer ces femmes qui se bradent dans le but d’avoir une personne (même partielle) dans leur vie. Mais pour le moment, je peux encore me permettre le luxe de ne pas me contenter d’un homme « emprunté ».
Donc toi là-bas, avec ton invitation à deux balles pour jouer les maîtresses, éloigne-toi de moi. Je suis rentrée au pays, pas dans la « vagabonagerie » !

Je rentre au pays : Journal d’une fille bien #optiontchiiip. Partie 16

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This