Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Je rentre au pays : Journal d’une fille bien #optiontchiiip. Partie 10

Rédigé par Christ-Laur Phillips

28.11.2015

Cours Christ-Laur, cours !

Vous avez du vous en rendre compte en surfant sur mes différents comptes sur les réseaux sociaux… J’adore manger ! Je suis sans pitié face aux gambas, au poulet boucané, aux poissons divers et variés et je ne fais jamais la fine bouche quand on me propose un petit sorbet maison.

Semaine 10

Mais si à Paris je pouvais cacher les conséquences de ma gloutonnerie grâce à mes pulls oversize et mes manteaux au moins 9 mois dans l’année, ici, c’est une toute autre affaire !
Et oui, ici c’est petits tops, robes moulantes et shorty bien sexy à longueur d’année donc impossible de planquer mon dernier repas sous des kilomètres de tissus… Mon ventre me rappelle avec un enthousiasme agaçant que je ne suis pas très sage à l’heure du déjeuner…
Donc ma résolution est prise : je me mets au sport ! Et pour ma chance, je connais le plus doux et sérieux des coachs, il s’appelle Teddy et j’attends de lui de m’aider à ressembler à Cookie Lyon tout en mangeant comme Porsha (Empire).

Porsha et Cookie dans Empire

Porsha et Cookie dans Empire


La première information que me délivre mon nouveau tortionnaire c’est que je suis la seule décisionnaire. Si je veux un corps de rêve il peut certes m’accompagner, mais c’est à moi de faire le travail.
Deuxième info : c’est bien beau de faire du sport, mais si en même temps je ne calme pas mes coups de fourchette, je n’irai pas bien loin.
Moi, en plein effort (dans quelques mois hein!)

Moi, en plein effort (dans quelques mois hein!)


Troisième info : Si je veux perdre du poids je vais devoir courir…. Beaucoup courir ! Arrrf, je déteste ça !
Heureusement j’ai de la chance, ici, ma salle de sport c’est la plage, mon circuit est fait de sable (dur pour le moment hein !), mes obstacles sont des palmiers et je peux plonger dans l’eau de mer une fois la séance terminée.
Tout ça pour vous dire que cela me change du décor tristounet que j’avais dans mon club à Paris et que ce cadre paradisiaque me donne une excuse supplémentaire pour m’y mettre à fond.
Arrivée au pays, je pesais 66,7 kilos, l’objectif étant d’arriver à 60 kilos avant le carnaval, je ne vous cache pas que j’ai du pain (complet) sur la planche.
Je vous tiendrai bien entendu au courant de mes progrès (ou pas)…
A la semaine prochaine

Je rentre au pays : Journal d’une fille bien #optiontchiiip. Partie 8

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This