Existe-t-il un lien entre les volcans aux Antilles ?

Vendredi dernier, le 9 avril 2021, La Soufrière de l’île de Saint-Vincent a explosé à 8 h 41, quelques heures après l’évacuation de plus de 30 000 personnes au sud de l’île et sur les territoires voisins, Barbade ou Sainte-Lucie.
Les autres iles proches, telles que Trinidad et Tobago,la Grenade, Antigua et Barbuda, Saint-Kitts et Nevis, les îles vierges britanniques, la Dominique, le Guyana ainsi que Montserrat ont promis une assistance et accepté d’accueillir des personnes évacuées…
Alors qu’il était 15 h en France, l’Agence de surveillance des tremblements de terre, des volcans et des tsunamis dans les Caraïbes orientales (UWISeismic Research) a annoncé : « C’est le point culminant de l’activité sismique qui a commencé le 8 avril. L’éruption est en cours et plus d’informations seront partagées au fur et à mesure que les choses progressent. » 

D’autres activités sismiques détectées ?

Alors que cette éruption fait remonter de douloureux souvenirs : En 1812 et en 1902, deux éruptions importantes s’y étaient produites et celle de 1902 avait fait 1 600 morts quelques jours seulement avant l’éruption dévastatrice de la montagne Pelée en Martinique, située sur le même arc de subduction, les autorités se veulent rassurantes.
Les scientifiques rappellent qu’il n’existe pas de lien entre le volcan de la Pelée en Martinique et celui de la Soufrière à Saint-Vincent.

Volcan : Pas de lien entre Saint-Vincent et la Martinique 

Ils insistent sur le fait que leur seul point commun est la zone de production du magma en profondeur liée à la subduction de l’arc des Petites Antilles, mais que les zones de stockage du magma sont complètement indépendantes sous chaque volcan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *