Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Déforestation en Haïti, un mythe urbain ?

Rédigé par Christ-Laur Phillips

19.10.2016

Avec le lourd bilan de l’ouragan Matthew, toutes sortes de légendes urbaines concernant la malchance de Haïti ont refait surface ces derniers jours.
Les sempiternelles questions concernant la préservation miraculeuse de la République Dominicaine contrairement à sa triste voisine sont plus nombreuses que jamais.

La déforestation de Haïti en cause 

Les experts se sont une fois de plus mis d’accord pour pointer la déforestation massive de Haïti comme principale raison de sa fragilité face aux catastrophes naturelles, nombreuses cartes à l’appui.
Cette explication met directement en cause les choix politiques de l’île, qui aurait mis en avant son enrichissement, au mépris de sa biodiversité et de son écologie. La culture du charbon ayant longtemps été un business florissant en Haïti.

Haïti plus vert qu’il n’y paraît ? 

Mais le géologue Peter Wampler, installé sur l’île depuis 2007, dément formellement les études qui attestent que Haïti n’aurait que 2% de surface recouverte par la forêt.
Selon une interview accordée au site internet news.vice.com, il y aurait 30% de surface « verte » en Haïti, un chiffre bien loin des 2% présentés et équivalent à la France et les Etats-Unis, et même supérieur à l’Angleterre et l’Irlande.

Un coup monté ? 

Le scientifique continue son propos en expliquant que cette légende urbaine est savamment entretenue par les médias et les gouvernements étrangers qui aiment placer Haïti comme l’île de tous les malheurs.
Et vous, que pensez-vous de cette théorie ?

Haïti : Collectifs d'urgences et collectes à Paris et en Guadeloupe

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This