Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Colorisme : 10 signes que vous jugez les autres à leur teint

Le colorisme

Rédigé par Nadine Dupervil

26.02.2022

Le colorisme est un sujet de plus en plus abordé dans la société. Après avoir longtemps fermé les yeux, on commence à pointer du doigt cette mentalité et à remettre chacun à sa place. Avant de vous demander vous-même si vous n’avez pas une petite tendance au colorisme, voyons déjà de quoi on parle quand on évoque le colorisme.

Colorisme : Courte définition

Le colorisme est le fait de faire des distinctions entre les personnes en fonction de leur carnation. Les personnes claires sont considérées comme belles et gentilles, tandis que les personnes foncées sont considérées comme laides, méchantes, etc. En résulte une différence de traitement et des avantages accordés aux uns au détriment des autres.

Soyons clairs (sans vilain jeu de mot), le colorisme est une discrimination pure et dure. Elle existe malheureusement au sein de la population noire, aux Antilles aussi bien qu’en Afrique. Mais pas que ! On retrouve du colorisme en Asie (Inde, Pakistan, Chine), en Amérique latine (Brésil) et aussi aux États-Unis chez les Afro-américains.

On se souvient par exemple des critiques et insultes dont a fait l’objet la chanteuse Lous and the Yakuza dont le seul crime était d’avoir posé avec la rappeuse Shay( métisse).

Le colorisme est bien entendu un vestige de l’esclavage où le Blanc était considéré supérieur au Noir. Les personnes se rapprochant de la couleur ou des traits du Blanc, notamment via le métissage (consenti ou non), étaient avantagées par rapport aux esclaves. Après l’abolition de l’esclavage, ces distinctions ont perduré et se sont ancrées dans les mentalités.

Colorisme : Vous le faites aussi !

Illustration du colorisme
S.Rice/ Unsplash

Vous est-il déjà arrivé de trouver une personne « trop noire », de vous moquer d’une autre à cause de son teint, de faire une remarque déplacée à une connaissance ? Si oui, vous avez fait preuve de colorisme, sans peut-être vous en rendre compte.

Voici 10 signes qui prouvent que vous ou vos proches ont encore du travail à faire pour changer de mentalité.

  1. Vous souhaitez avoir des enfants clairs (alors que vous ne l’êtes pas spécialement, parce que selon vous c’est mieux, ou plus beau).
  2. Vous vous moquez des personnes en fonction de leur couleur.
  3. Vous êtes très centré sur la carnation de vos interlocuteurs, vous analysez leur couleur, leurs traits.
  4. Vous indiquez clairement ne pas pouvoir sortir avec une femme ou un homme trop noir à votre goût.
  5. Vous êtes en admiration ou complimentez systématiquement les personnes claires ou qui ont des traits proches des standards européens.
  6. Vous avez une peur bleue de noircir (ne vous exposez pas au soleil ou vous vous lavez le visage à l’eau froide de retour de vacances).
  7. Vous faites semblant ou pire vous acceptez les différences de traitements envers les personnes plus foncées.
  8. Vous avez tendance à prononcer les phrases qui tuent « t’es jolie mais… », « tu serais tellement plus jolie si… »
  9. Vous pensez facilement du mal des personnes foncées ou plus noires que vous.
  10. Vous traitez les personnes foncées comme des sous-fifres.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This