Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Ayaovi, zoom sur une marque made in Africa

La marque Ayaovi

Rédigé par Nadine Dupervil

26.01.2022

Ayaovi est une marque franco-africaine qui modernise les tissus traditionnels que sont le wax ou le bogolan. Le résultat est une marque inspirée et inspirante qui propose des pièces modernes et élégantes. Au menu donc, des kimonos, des manteaux et des accessoires en cuir et tissu africain.

L’histoire de la marque Ayaovi

Ayaovi voit le jour en 2019. C’est le bébé de la créatrice de mode Stéphanie Ashorgbor. Cette marque est la réunion de 3 origines, la France, le Togo et le Bénin. Ayaovi se veut originale et se démarque par des coupes modernes et des pièces unisexes. La force d’Ayaovi, c’est de mettre sur le devant de la scène des tissus qui font la culture africaine. Par exemple, le kente, le bologan et les tissus typiques du Bénin comme le kanvô, le gan gan, sans oublier l’incontournable wax.

Chez Ayaovi, les matières premières sont sélectionnées avec soin. Le wax vient d’Afrique. Plus exactement du marché Dantokpa, situé à Cotonou, la capitale économique du Bénin. Il s’agit de wax « hollandais », connu et reconnu pour sa qualité.

En revanche, les tissus traditionnels comme le kanvô et le bogolan, sont locaux, fabriqués par des artisans locaux, rémunérés comme il se doit.

Du tissu de qualité made in Africa

Le kanvô vient du Bénin. C’est un pagne tissé à base de lin et de coton. Autrefois parure de la royauté, le kanvô s’est démocratisé et est porté par tous, notamment lors des cérémonies de mariage. Ce tissu qui signifie « pagne tissé » est fabriqué de manière artisanale, à la main, par 2 ethnies : les Baâtonou (nord du Bénin) et les Fon (sud du Bénin).

Le bogolan, lui, vient du Mali. De la terre sert à réaliser les motifs si uniques de ce tissu. Bogolan signifie d’ailleurs « fait avec de la boue » en bambara. Ce tissu est traditionnellement fabriqué par les hommes des ethnies Sénoufo, Dogon, Malinké et Bambara. Il se compose de coton tissé, trempé dans une décoction de plante, puis orné de motifs réalisés avec de la boue.

Ayaovi utilise des fibres naturelles comme la soie, le coton, le lin ou la laine de haute qualité pour ses créations.

Stéphanie Ashorgbor, la maman d’Ayaovi

Quant à Stéphanie Ashorgbor, la créatrice et directrice artistique d’Ayaovi, c’est une passionnée de mode qui a décidé de se lancer dans l’entreprenariat. Elle a des origines togolaises et béninoises. Ayaovi, c’est le nom de sa marque, son projet, mais aussi son identité. En effet, Ayaovi est le second prénom de Stéphanie, née un jeudi. Et selon la tradition Ewé et Mina, des ethnies du Togo, du Bénin et du Ghana, chaque jour de la semaine correspond à un prénom.

Concernant son parcours, Stéphanie Ashorgbor est diplômée d’un master spécialisé en Intelligence Marketing & Distribution de la NEOMA Business School. Elle est passé par l’univers des cosmétiques en travaillant comme responsable merchandising chez Nocibe ou chef de projet marchandising Maquillage chez Coty.

Les valeurs de la créatrice et de la marque Ayaovi sont la Passion. l’Authenticité, la Modernité et l’Éthique.

Nos favoris chez Ayaovi

La marque Ayaovi propose des manteaux, des kimonos, des pantalons, des écharpes et des accessoires comme des chapeaux ou des pochettes. Deux collections mettent en lumière ces articles : la collection Bogolan et la collection Ayaovi.
Forcément, dans chaque collection, on a nos petits coups de coeur.

Au sein de la collection Bogolan, impossible de ne pas craquer sur le manteau Bogo. Cette pièce chic et élégante est mixte. Elle va aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Le manteau Bogo est disponible en 3 coloris : noir, blanc et blanc cassé. On a clairement un penchant pour le blanc cassé, qui rehausse toutes les carnations. Et en plus, la matière à l’air confortable et bien chaude. Par ailleurs, il est made in Togo et made in France.

On adore le motif traditionnel, fait main. Le manteau Bogo coûte 599 €.

Dans la collection Ayaovi, on aime le kimono. Cette veste qui se porte sans prise de tête se veut aussi bien chic que décontractée. Côté motifs, il y en a pour tous les goûts et les couleurs variées se marieront avec toutes les pièces que vous possédez déjà. Le kimono est en wax hollandais et made in Bénin.

Le prix des kimonos oscille entre 169 et 189 €. On aime le modèle kimono imprimé Losange color.

Les accessoires, on aime aussi

Côté accessoires, il y a aussi de belles pièces à se mettre sous la dent. On adore le chapeau Kwamivi en feutre de laine. Il est flexible, pliable et résiste à l’eau. Adapté aux hommes comme aux femmes, ce chapeau est élégant et sexy.

Le chapeau Kwamivi de la collection Bogo coûte 79 €. Il est made in Italie, un pays réputé pour son savoir-faire en matière de chapellerie.

Pour la vie de tous les jours, on craque pour le tote bag en wax pour une balade en ville ou un tour au marché. On aime le modèle Joséphine, made in Bénin, comme tous les tote bag Ayaovi.

Le tote bag wax coûte pour sa part 39 €.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This