Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Avons-nous peur de nos cheveux crépus ? H&M répond à la polémique !

Rédigé par Christ-Laur Phillips

22.09.2019

En janvier 2018, la marque suédoise H&M avait défrayé la chronique et choqué l’opinion publique avec une campagne publicitaire mettant en scène un petit garçon noir habillé d’un sweat le présentant comme le « petit singe le plus cool de la forêt » !

Des critiques en pagaille 

Suite à la parution de cette campagne les critiques n’avaient pas tardé à pleuvoir, accusant le géant du textile de racisme avec des posts tels que : « quand je vois la pub de H&M je ne sais pas si il s’agit simplement d’une maladresse ou si il y’a réellement une volonté d’humilier une communauté » ou encore « Le marketing c’est aussi faire de la publicité négative pour attirer le buzz, HM veut maintenir sa clientèle composé à 80% de blancs avec le revenu moyen, donc racistes. Pourtant des produits HM sont fabriqués en Éthiopie depuis quelques années… »
En réponse à ces attaques, H&M s’était fendu d’un communiqué officiel assurant : « Nous sommes sincèrement navrés que cette image ait pu être perçue comme une offense. »

Un revirement un an plus tard ? 

Mais à la rentrée scolaire de septembre 2019, heureux revirement de l’équipe marketing de la marque qui a parié sur une jeune fille noire, naturelle et aux cheveux crêpus dénués des éternels baby hair dont on nous affuble continuellement . Un signal reçu très favorablement pour la majorité des internautes, mais pas par tous…
En effet, beaucoup se sont émus de voir cette jeune fille non coiffée selon leurs et accusé une fois de plus la marque de négligence…

La réponse pleine de bons sens de H&M

Alors que cette chevelure crêpue apparaît le plus naturellement possible sur les clichés, la marque ne s’est pas laissée faire et a répondu : « Nous avons eu connaissance des remarques concernant notre jeune modèle. Nous sommes convaincus que les enfants doivent rester des enfants. Nos modèles viennent participer aux shooting en sortant d’école et notre but est de mettre en valeur leurs looks naturels… »
Cette réponse bien formulée nous prouve qu’une fois de plus, nous avons un problème avec nos cheveux naturels et que s’ils ne suivent pas un certain schème, une gêne s’installe…
Et c’est bien dommage !
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This