Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Le retour de KIM, nouvelle version

Rédigé par

3.04.2017

Tu es fan de chanteuses à voix comme Whitney Houston, Céline Dion, Maria Carey… Comment t’es venue l’idée de devenir à ton tour chanteuse ? L’histoire a commencé en voiture entre la Normandie et Paris. J’étais encore une petite fille de 6-7 ans et je chantais déjà du Céline Dion ou du Gilbert Montagné à Tue-tête! Et depuis c’est-ce que j’ai toujours voulu faire! A l’âge de 8 ans j’enregistrais un album de comptines pour enfants, donc oui c’est plus qu’une passion!
Pourquoi le zouk ? A l’époque, les personnes que j’ai rencontrées évoluaient dans le milieu musical caribéen et comme mon père est Martiniquais, naturellement je me suis dirigée dans cette branche, mais j’aurais tout aussi bien faire autre chose. C’était aussi les inspiration du moment, j’écoutais beaucoup de zouk à l’époque, tout comme aujourd’hui d’ailleurs.
Tu as été reconnue Révélation musicale de l’année 2009 par les TAAC. Quel a été ton sentiment à ce moment-là ? Ca ne faisait pas longtemps que je venais de débarquer dans le milieu de la musique. Quand tu fais ce genre de chose, tu as vraiment à cœur que ça plaise, et quand j’ai été révélée j’ai eu un sentiment de satisfaction! C’est plutôt plaisant de savoir que tu viens juste d’arriver et tu es déjà récompensé! C’est génial!
Où trône ton trophée aujourd’hui ? Dans la maison de ma maman!
IMG_9389_1_1
Tu es depuis une des chanteuses préférées et les plus plébiscitées de la communauté antillaise et pas que ! Comment expliquerais-tu cela ? Je pense qu’au fil des années je suis restée moi-même, tout simplement. En jouant un rôle qui n’est pas le mien ou en portant un masque qui ne me ressemble pas, ça ne l’aurait pas fait! J’ai su rester moi-même et j’ai toujours voulu donner le meilleur à ceux qui me suivent depuis mes débuts.
En contrepartie, tu es aussi une « cible » de certaines attaques. Quelle a été la plus dure d’entre elles ? La fois où l’on m’a fait passer pour morte! J’ai été réveillé un matin par un premier coup de fil à 7h où on me demande si je vais bien. Ce que je confirme. puis on me dit qu’il y a un post sur Facebook comme quoi j’avais eu un accident de voiture et que j’étais morte! Ce jour-là j’ai dû recevoir entre 50 et 60 appels. Je me dis que les gens qui font ce genre de choses ne mesurent pas les conséquences parce que ça va, à ce moment-la j’étais avec ma mère et j’ai eu mon père au téléphone mon père, j’ai pu rassurer tout le monde. Mais ils ne se rendent pas compte que c’est très grave!
Pense-tu que ta participation au concept Femmes fatales a apporté beaucoup à ta carrière ? Apporté beaucoup, je ne sais pas, mais dans tous les cas j’ai appris à connaitre des personnalités parmi ces femmes fatales, et c’est vrai que j’en retiens des bons moments, surtout lors des tournées!
Est-ce que cela fait de toi une féministe ? Je prône les femmes bien sûr et les droits qui nous reviennent ! Mais mis à part ça féministe à fond, non.
Tu as fait une reprise de Tempo 106 avec Jairo, est-ce une volonté de rendre hommage au zouk Rétro ? Personnellement je n’ai pas écouté beaucoup de zouk rétro, mais je connaissais les morceaux qu’écoutaient ma mère. C’est une chanson que j’aimais beaucoup, et quand Jairo m’a proposé le projet j’ai dit oui! Quand j’ai écouté l’original de Njie, je me suis dit Wouhaou! Est-ce que vocalement je vais êrtre à la hauteur?!. (rires!) C’est vrai que ça a quand même été un défi! Et je suis très contente d’avoir eu des retours positifs.
IMG_9121
2009: « Premiers pas », 2016: « KIM » Pourquoi y a t-t’il tant années entre ces 2 albums ? Faire un album demande beaucoup de conditions et je pense que le timing était parfait. J’ai monté mon label avec 2 associés, je me suis donc entourée de nouvelles personnes aussi visionnaires que moi -ça c’etait important-. J’ai aussi fait pas mal de rencontres au fil de ces dernières années et plus récemment en 2016, qui ont fait le nouvel album soit ce qu’il est aujourd’hui. Encore une fois je pense que pour produire un bel album, avec de belles chansons il faut que toutes les conditions soient réunis et là ça a été le cas.
Quels sont ses messages de ton album ? Beaucoup sont des messages d’espoir, étant donnée la conjoncture actuelle, le monde dans lequel on vit, j’ai eu envie de véhiculer ces messages-là. C’est vrai que c’est dur, on ne vit pas des choses évidentes dans la vie mais si je peux donner un peu de pêche, un coup de pouce et aider à se sentir mieux c’est déjà ça. Il y a aussi des chansons qui parlent de la famille qui est très importante aussi pour moi. Quand on a écrit « Nos reines », ou encore « Repères » c’est tiré d’expériences. « Nos Reines » parlent des mamans, est un hommage à la mienne, et c’est-ce que je suis aussi devenue entre-temps. C’était juste normal pour moi.
Sonorités dancehall/zouk, reggae, africaine et pop… Par rapport à ce que tu as pu faire précédemment, cet album est plus ouvert musicalement. Pourquoi ? Après plusieurs concerts j’ai rencontré des fans qui m’ont dit à plusieurs surprises : »Mais Kim on t’attend sur un nouveau style ». Et c’est vrai que j’avais cette volonté depuis un moment. Je tiens à préciser qu’il faut avoir les épaules et l’entourage pour faire cela, car ce n’est pas une décision qui se prend à la légère. Il faut penser, imaginer et mesurer les risques. Quand j’ai parlé de ce désir de faire autre chose à mon producteur, qui par chance est quelqu’un de très à l’écoute, il m’a dit « mais qu’est-ce qui t’en empêche? Si tu as envie de faire ça fais-le. » Je pense qu’en tant qu’artiste on a aussi ce besoin de régulièrement se renouveler et de se faire plaisir. Un artiste qui fait de la musique uniquement pour les autres se perd à un moment donné. Parce que ce n’est plus lui. Un jour il va rencontrer quelqu’un qui va lui dire « moi je te préfère sur de la dancehall » alors que ce style-là ne lui parle peut-être pas ! Sur cet album on a travaillé sans limite et on s’est fait plaisir!
IMG_9158
Le visuel de ton album est foncièrement différent, éclatant, moderne. Pourquoi ce choix ? Le visuel de mon album est juste en adéquation avec les musiques qui y sont, et avec mon état d’esprit actuel. Les couleurs c’est la chaleur, la joie, la gaité que j’ai voulu transmettre!
Quels bons moments garde tu de la création de cet album ? Les moments en studio quand tu es avec le compositeur qui commence à gratter sa guitare et que tu lui dis: arrête-toi, je l’ai c’est ça! Pour l’anecdote c’est comme ça que ça s’est passé pour « je m’envole ». Les moments de délire de fou rires en studios. Il y a aussi à la fin aussi quand tu sens que ta muse s’épuise et que ça devient dur au niveau de l’inspiration. Créé un album c’est épuisant, ça demande beaucoup d’énergie.
Tu prévois un grand concert parisien en juin, moment important pour toi j’imagine ! Je me trompe ? (rires!) Ah non ça c’est certain! J’attends ce moment avec impatience. On a à cœur de faire un show, pas un spectacle conventionnel. On a prévu de belles mises en scène, de belles choses car on veut surprendre. On veut qu’il y en ai pour tout le monde. Le simple gars qui a « été trainé là par sa femme », on veut aussi qu’il en ai plein les yeux! On veut que les gens pleurent, rient, soient émerveillés. Et on y travaille déjà, pour que le show soit réussi! Il y aura des surprises et des temps forts et on a prévu un final… du jamais vu! Donc si vous voulez en savoir plus, vous pouvez déjà prendre vos places sur le site de l’Olympia ! (rires!)
Que souhaiterais-tu dire à tes fans qui lisent ces mots ? Je tiens à remercier ceux qui me suivent depuis mes premiers pas, parce que 8 ans c’est énorme! Et de continuer à me suivre car l’aventure ne fait que commencer! Et de prendre soin d’eux ! Voilà!
Merci Kim et bon courage pour la suite !

10x15 PROMO WEB

Facebook

Album

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This