Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Le mois kreyol : Une 4e édition particulière

Rédigé par

15.10.2020

Le mois kreyol revient pour une 4e édition qui nous emmène de l’Ile-de-France, aux Antilles, en passant par la Réunion et même le Canada.  Zoom sur les événements à ne pas louper.

Le mois kreyol, c’est quoi ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Festival Le Mois Kréyol (@festival_lmk) le


Le mois kreyol ou Festival des langues et des cultures créoles se déroule du 2 octobre au 28 novembre. Il met à l’honneur la langue et la culture créole que ce soit dans la Caraïbe, la métropole ou dans des lieux sélectionnés où le créole a su s’ancrer et prospérer tant au niveau culturel que social.
Depuis 1983, le 28 octobre est la journée internationale célébrant la langue créole et ses cultures. Cette initiative lancée par les Seychelles et la Dominique a donné des idées à la compagnie Difé Kako qui propose tout simplement un festival pour célébrer la langue, la culture, la diversité et la force de la langue et de la culture créole.
Depuis 2017, le mois kreyol met en lumière le patrimoine créole au travers d’activités, spectacles et rencontres aux 4 coins du monde créole.
Il s’agit d’un festival itinérant qui investit plusieurs lieux de culture et de savoir, aussi bien dans l’hexagone que dans les régions et départements d’Outre-mer et pour la première fois, le Canada sera de la fête.
Le mois kreyol passera plus précisément à Paris, en Île-de-France, à Strasbourg, à Mulhouse, à Bordeaux, à Trinité-et-Tobago, à la Réunion, à Londres et même au Canada (du 2 octobre au 28 novembre) et en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane (à partir de janvier 2021).
La compagnie Difé Kako qui pilote le mois kreyol, existe depuis 1995. Cette compagnie de danse qui tire son inspiration aussi bien des Antilles que de l’Afrique a été créée par la Guadeloupéenne Chantal Loïal.
« La compagnie Difé Kako se compose de danseuses possédant une formation de danse pluridisciplinaire (classique, moderne, jazz, danses traditionnelles de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique Centrale, du Mahgreb, de la Guadeloupe, de la Martinique) et de musiciens maîtrisant différentes percussions et instruments (djembé, dum-dum, les tambours ka, maracas, cha-cha, accordéon, basse, balafon, ti-bwa, steel pan). »
Cette année, les parrains du mois kreyol sont le chanteur martiniquais Tony Chasseur. Il est accompagné dans son rôle par des personnalités toutes aussi prestigieuses.
La Martiniquaise Corinne Mencé-Caster, professeur à la Sorbonne et ex-présidente de l’Université des Antilles et de Guyane. Elle est docteure en sciences du langage, spécialiste des langues, des contacts de langue et des questions de traduction dans la Caraïbe (français, créole, espagnol).
La Guadeloupéenne George Pau-Langevin, députée de la 15e circonscription de Paris et ancienne ministre des Outre-Mer sous la présidence de François Hollande, est marraine pour la ville de Strasbourg.
Le Réunionnais Younous Omarjee, député européen, président de la commission du développement régional est pour la première fois parrain de cette édition et Pierre-Édouard Décimus, l’un des fondateurs du groupe mythique KASSAV, est le parrain de la Guadeloupe.
Au programme du mois kreyol, de la danse, des contes, des spectacles, des projections, des tables rondes, expositions ou encore des visites guidées.
Cette année, le mois kreyol est placé sous le thème de l’écologie et des luttes sociales. Et 2020 est une année particulière car la compagnie Difé Kako fête ses 25 ans d’existence. Elle présentera pour l’occasion les spectacles qui ont fait sa renommée et présentera des lieux insolites.
Le festival devra par ailleurs relever le défi d’une organisation mise à mal par le COVID-19.

Le mois kreyol, face à la crise sanitaire

 

Voir cette publication sur Instagram

 

FANM KRÉYOL // Suite aux déclarations du gouvernement et l’annonce d’un couvre-feu à partir de samedi, nous avons dû modifier le programme du festival. Mais ne soyez pas trop tristes, on se plie en 4 avec nos partenaires pour garder une programmation riche malgré les contraintes. 💪 Demain on se donne rdv à 18h à la @maccreteil pour une belle soirée qui fera hommage aux femmes des outremers avec au programme : ✨ 18h : Ouverture de l’exposition photo « Les 25 ans de Difé Kako » avec Chantal Loial et les photographes @patrickbergerphotographie @peggyfargues et @marieloreillephoto ✨ 19h : Conte « La saison Macaya de Petit-Frère » de Ymelda Marie-Louise ✨ 20h30 : « Dans la peau de Mano » de @florencenaprix avec la participation de @dife_kako 📷 @marieloreillephoto / @nickymariette #couvrefeu #festival #lmk4 #maccreteil #contecreole #kont #outremers #fanmkreyol #danse #concert #mizik #expophoto

Une publication partagée par Festival Le Mois Kréyol (@festival_lmk) le


Cette année, le mois kreyol se voulait aussi riche, divers et attrayant que les années précédentes. Plus de 50 événements étaient prévus dans plusieurs lieux choisis avec soin pour accueillir, divertir et éveiller jusqu’à 8 000 personnes sur toute la période.
Liste des lieux initialement prévus pour les événements du mois kreyol :
– à Paris : dans le 13e arrondissement : Théâtre 13, Conservatoire Maurice Ravel, Mairie du 13e arrondissement, Totem, Le Mandapa, la Fondation Agnès B, Médiathèque Jean-Pierre Melville, La BULAC, Bibliothèque universitaire des langues et civilisations, dans les autres arrondissements :  Ministère des Outre Mer, Sénat, Hôtel de Ville de Paris, Galerie Advertigo Design, Maif Social Club…
– en Île de France :  à Créteil (Maison des Arts de Créteil), aux Mureaux (Centre de la danse Pierre Doussaint), à Fontenay-sous-Bois (Le Comptoir – Halle Roublot), St Denis (Soixante Adada), à Archère (Le Sax), à Cachan (Théâtre Jacques Carat Cachan), à Aubervilliers (Maison des jeunes Guy Moquet), à Clichy (Espace Henry Miller), Archère (Le Sax), Epinay-sur-Seine (Espace Lumière), Issy-les- Moulineaux (Halle des Epinettes), Les Ulis (Espace Culturel Boris Vian)/
– en région Grand Est : à Mulhouse (Espace Matisse, Cinéma Bel Air, Bibliothèque Grand Rue), à Strasbourg (l’Illiade, la Vill’A, Cinéma Odyssée, Espace Collectif « La Ruche 35 », Kuirado), à Lingolsheim (Maison des Arts), à Marlenheim (Médiathèque de Marlenheim)…
– à Bordeaux : Cinéma Utopia, Le Rocher de Palmer, Musée d’Aquitaine, Université de Bordeaux,, Conservatoire de Musique (Montauban)…
– en Martinique : Bibliothèque Universitaire Schoelcher…
– en Guadeloupe : Hotel Arawak Beach Resort, Karukera Ballet.
– en Guadeloupe : Académie de capoeira, Cité Bonhomme.
– à Réunion  : (St Joseph) Festival la Bèl Parol.
– au Canada : en ligne, en partenariat avec Femmes et traditions.
Malheureusement, le COVID et l’instauration d’un couvre-feu en Ile-de-France et dans plusieurs grandes villes de France le 14 octobre, redistribue les cartes. Plusieurs événements nocturnes vont être déplacés ou tout simplement annulés.
Cependant, l’organisation du festival se démène pour maintenir le plus d’événements possibles et continuer de faire vivre le mois kreyol. Sur leur page Instagram, on peut lire : « FANM KRÉYOL // Suite aux déclarations du gouvernement et l’annonce d’un couvre-feu à partir de samedi, nous avons dû modifier le programme du festival. Mais ne soyez pas trop tristes, on se plie en 4 avec nos partenaires pour garder une programmation riche malgré les contraintes. « 
Pour vous tenir au courant des changements de programmes au jour le jour et ne rien rater de ce mois dédié à la culture créole, rendez-vous sur le site lemoiskreyol.fr qui actualise en temps réel la programmation.
Sur ce, bon mois kreyol à toutes et à tous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This