Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Martinique : Zoom sur le musée volcanologique Franck Perret

Rédigé par

3.07.2017

Parmi les quelques musées que l’on retrouve en Martinique, le musée Franck Perret est particulièrement riche en émotions. En effet, ce musée inauguré en 1933 est dédié à l’éruption volcanique qui balaya la ville de Saint-Pierre en 1902, avec pour point d’orgue le 8 mai 1902.

Quelques infos sur le musée Franck Perret

Ce musée situé 169 rue Victor Hugo à Saint-Pierre en Martinique date de 1933. C’est l’idée de Franck Alvord Perret, un ingénieur et vulcanologue autodidacte américain qui décide de collecter, sauvegarder et réunir les objets et vestiges de l’éruption volcanique du siècle dernier.
Ce passionné contribue à la reconstruction de la ville et à la préservation de la mémoire de Saint-Pierre, autrefois capitale culturelle et économique de la Martinique. Après l’éruption, la ville est malheureusement réduite à néant. Dans le musée, on retrouve des pierres volcaniques, des objets fondus qui ont émergé de la lave et des cendres après les fouilles, mais aussi des archives, notamment des photos, qui montrent la ville de Saint-Pierre avant et après la catastrophe.

Timbre de la ville de Saint-Pierre en Martinique/ L. Papaulakis


L’intérêt de ce musée, c’est qu’il redonne ses lettres de noblesse à Saint-Pierre, surnommé autrefois le petit Paris des Antilles. On découvre le prestige de cette ville capitale avant 1902, la vie des habitants au moment et surtout après l’éruption. Les amoureux d’histoire seront ravis, bien que le musée soit un peu petit et se visite rapidement.
Le point fort du musée, c’est la cloche (ou bourdon) de l’ancienne cathédrale, déformée sous l’effet de la chaleur. A voir absolument !
Horaires d’ouverture : Tous les jours de 9h à 17h.
Tarif adules : 3 €.
Tarif enfants jusqu’à 9 ans : 1 €.

Retour sur l’éruption de la Montagne Pelée

La ville de Saint-Pierre en Martinique

La ville de Saint-Pierre en Martinique/ R. Gadomski


Le réveil de la Montagne Pelée se déroule en 1902 et se découpe en plusieurs phases. C’est cependant le 8 mai 1902 qu’une nuée ardente s’abat sur la ville de Saint-Pierre et balaie tout sur son passage. On compte 30 000 victimes dans la ville et ses environs, mortes indifféremment après l’inhalation de vapeurs et gaz brûlants, à cause de brûlures, des effondrements ou des chutes de grosses pierres. Seuls 3 survivants sont dénombrés dans la ville de Saint-Pierre. La faune et la flore en prennent également un sacré coup. On raconte que le rat musqué a disparu de Martinique suite à l’éruption.
A ce jour, l’éruption de la Montagne Pelée est une référence dans le monde de la vulcanologie et a fait l’objet de nombreuses études. Elle permit le développement de cette science autrefois part négligée de la géologie.

Documentaire sur l’éruption de la Montagne Pelée

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This