Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

L'Histoire des deux Indes, le livre qui a inspiré Toussaint Louverture

Rédigé par Christ-Laur Phillips

24.06.2019

Un livre phare du siècle des lumières

Edité à Amsterdam en 1770, cette encyclopédie sur le commerce européen en Extrême-Orient, avait pour but de mettre en lumière l’influence des grandes découvertes géographiques sur la civilisation. Et notamment de faire ressortir les atrocités nées de l’esclavage être du colonialisme. L’ouvrage a connu un certain succès, car il répondait a de nombreuses questions que se posaient les adeptes de la philosophie des Lumières, en cette veille de Révolution Française.

Une inspiration pour Toussaint Louverture ?

Loin, très loin des salons parisiens fréquentés par l’Abbé, c’est en Haiti que le jeune Toussaint Louverture est tombé sur les pages de ce livre qui allait changer sa vision du monde.
Son parrain, un esclave du nom de Pierre Baptiste, lui ayant enseigné un français rudimentaire, Toussaint de  Bréda de son vrai prénom, trouva dans ces quelques mots, une véritable illumination

« Deux colonies de nègres fugitifs existent déjà. Ces éclairs annoncent le tonnerre. Il ne manque qu’un chef courageux. Où est-il ? Il surgira, n’en doutons pas. Il viendra et brandira le drapeau sacré de la liberté. »

La Censure passe par là

Le livre, qui connaît un immense succès, est réédité à trente reprises entre 1770 et 1780. Mais cette dernière édition, est bien plus violente et virulente que les précédentes, Raynal la concluant avec ces mots :  » Au défenseur de l’humanité, de la vérité, de la liberté ! »
Il n’en faut pas plus à Louis XVI  pour déférer l’ouvrage au Parlement qui le censure dans la foulée,  imité ensuite l’Église. Suite à l’annonce de l’arrêté, on le brûle même en place publique par la main du bourreau le 29 mai 1781.
L’Abbé est condamné à l’exil. Il ne rentre que 6 ans plus tard en France, avec interdiction de se rendre à Paris. Après avoir lutté contre l’esclavage toute sa vie, l’auteur de l’Histoire des deux Indes meurt en 1796.

Toussaint Louverture, le Spartacus noir

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This