Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Laetitia Law : "J'ai eu besoin de contribuer et faire avancer la Guyane"

Rédigé par Christ-Laur Phillips

3.02.2016

Rencontre avec Laetita Law, une working-girl à qui l’univers de la mode masculine ne fait pas peur…
Blake’s : Bonjour, peux tu te présenter ?
Laetitia Law : Bonjour, Laetitia Law, 29 ans de retour en Guyane depuis 2 ans maintenant.
B’ : Quel a été ton parcours ?
Laetitia Law : J’ai eu un parcours assez atypique. J’ai eu l’opportunité de faire tout mon parcours scolaire en alternance.  Après l’obtention de mon Bac STTG à Félix Eboué, je suis partie faire un DUT GEA à IUT Paris 5 et ensuite une Licence Banque. J’ai été embauchée par la suite en CDI dans le milieu bancaire. Suite à 3 années de CDI, je décide de reprendre mes études en visant le MAI (Master Achats Internationaux) de BEM qui est maintenant Kedge Business School. Un master que j’ai aussi effectué en alternance dans une société de restauration collective pour laquelle j’ai travaillé pendant 3 ans.
B’ : Pourquoi décider de rentrer au pays ?
Laetitia Law : Le besoin de changement et le besoin de contribuer à ma manière pour faire avancer la Guyane.
B’ : Quel accueil as-tu reçu lors de ton retour ?
Laetitia Law : Mon premier accueil, dans le milieu professionnel a été fait par Marylène Barbarin, directrice de l’école de commerce. J’ai eu un accueil très dynamique et chaleureux.  Marylène a été en partie une des personnes qui a contribué à la validation de ma décision pour le retour au pays. Elle m’a fait confiance pour un poste d’intervenante à l’EGC, que j’occupe toujours depuis mon retour fin 2013.

Laetita Law, business girl

Laetita Law, business girl


B’  : Comment se déroule ta journée type ?
Laetitia Law : Avant 9h30, un bon petit déjeuner, consultation  des mails, organisation de la journée, RDV divers.
9h30 – 13h : Boutique
13h-16h : Pas d’heure fixe pour le déjeuner, selon les imprévus, et l’emploi du temps, administrations et autres….
16h- 19h : Boutique
19h-23h : Cocktails, évènements, public relations.
Les journées défilent mais ne se ressemble pas, c’est ce qu’il y a de plus excitant, car il faut s’adapter, même si nous essayons de tout gérer soi-même. Malgré mes horaires de boutique, j’ai plusieurs activités qui me permettent de jongler et qui me permettent de ne pas tomber dans la routine.
B’ : Un magasin de vêtements hype pour hommes, comment t’es venue cette idée ?
Laetitia Law : Cette idée, je l’avais en tête depuis très longtemps. J’aime les hommes bien habillés qui prennent soin d’eux. En arrivant en Guyane, j’ai constaté qu’il n’y a pas eu d’évolution pour les hommes depuis 2004 pas de nouvelles boutiques pas de nouvelles prestations de services. C’est pourquoi je me suis lancée dans le prêt à porter pour hommes.
B’ : L’événementiel tient une grande place dans ta communication, pourquoi ce choix ?
Laetitia Law : La concurrence est présente et le marché du prêt à porter reste tout de même compliqué, c’est pourquoi il faut trouver un concept différent, alors autant le faire en toute convivialité au travers de différents évènements dans la boutique.
B’ : Quel est le plus compliqué dans ta profession ?
Laetitia Law : Acheter le bon produit au bon moment.
B’ : Qualités et défauts qu’il te faut avoir pour réussir dans ton corps de métier ?
Laetitia Law : Pour réussir dans tout corps de métier, il faut de la motivation, sens du relationnel et de l’adaptabilité.
Les défauts, c’est qu’il faut admettre que nous ne pouvons pas tout savoir, et nous ne pouvons pas tout gérer, alors il faut surtout s’entourer de bonnes personnes, et de personnes compétentes.
B’ : Un conseil à divulguer à une jeune qui voudrait suivre ton exemple ?
Laetitia Law : Se fixer des objectifs atteignables et beaucoup de rigueur.
B’ : Mr Handsome, quel est le concept de ta boutique ?
Laetitia Law : Concept chic et épuré. Des produits en quantité limitée et des nouveautés régulièrement. Le but étant de suivre de près les nouvelles tendances tout en travaillant avec les nouvelles marques en vogue. Nous mettons aussi l’accent sur la création locale, comme la marque VXLC créée par un designer guyanais. Ces créations sont en vente à la boutique. Pour les mois à venir, nous allons commencer à collaborer avec le lycée Melkior Garré pour mettre en avant les créations des jeunes qui souhaitent s’exprimer. Nous souhaitons que cet espace Chic et épuré puisse s’adapter à notre environnement.

B’ : En quoi ta marque se démarque-t-elle ?
Laetitia Law : Elle se démarque dans un premier temps par le design de la boutique, et dans un deuxième, par sa stratégie de  communication. Des messieurs Handsome pour chaque mois et une sélection de produits de qualité, pour des hommes de plus en plus exigeants.

B’ : Quelle est la fourchette de prix de tes pièces ?

Laetitia Law : 25 à 120 euros une chemise par exemple ou encore les chaussures entre 85 à 180 euros.
Nous tenons à signaler que nous pratiquons dans la mesure du possible des prix métropole.

Logo BLAKE'S Retina A lire aussi Mr Handsome, le magasin le plus hype de Cayenne

 
B’ : Pièces phare de cette saison selon toi ?
Laetitia Law : Selon moi une pièce phare pour les hommes pour cette fin d’année est une paire de sneakers blanches. Simple et efficace pour n’importe quelle circonstance.
B’ : Indispensable qui devrait être dans toutes les « gardes-robes » masculines ?
Laetitia Law : La chemise blanche, fait partie d’une des pièces indispensables. Souvent portée pour le travail mais elle peut être utile aussi pour les soirées avec un accessoire par exemple. Il faut un col proportionnel à votre visage, des coutures correctes au niveau des épaules et une coupe sympa au niveau du dos.
B’ : Pire erreur mode selon toi ?
Laetitia Law : Les chaussettes blanches….
Les chaussettes blanches sont faites pour le sport.
B’ : Quelle est l’idée reçue en matière de mode contre laquelle tu dois te battre le plus souvent ?
Laetitia Law : L’assortiment de couleurs….
B’ : La pièce que tu refuses de vendre (trop moche) ?
Laetitia Law : Il n y a pas de pièce trop moche. Il faut juste trouver avec quoi mettre.
B’ : Un conseil cadeau à donner à nos lectrices ?
Laetitia Law : Un accessoire tendance : un nœud papillon ou encore une ceinture tressée ajustable.
Vous savez par quoi commencer !
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This