Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Khris Burton emmène « Nanny » au Festival international Filminute 2015

Rédigé par

10.09.2015

Le réalisateur Khris Burton avait déjà fait parler de lui avec son remarquable court-métrage « Maybe another time ». Primé lors de l’édition 2013 du même festival, le jeune homme passionné de cinéma repartait les bras chargés, du « Prix du public », de « La meilleure note » avec 4.9/5, et du « Prix spécial du jury ». Suivi d’une sacralisation à l’IFAB (International Film Awards of Berlin) en 2014, avec l’attribution de la plus haute distinction de sa catégorie.
Depuis, le film a fait le tour du monde, des Etats-Unis à la Yougoslavie en passant par l’Alaska (Sélection Officielle au Festival du Film d’Anchorage 2014). Il sera à la fin du mois de septembre en diffusion au festival du Film Court de Séoul, en Corée du Sud, sous-titré en coréen et projeté en salle.
Nanny, un nouveau challenge!
affiche
Il faut croire Khris Burton aime autant les challenges qu’il aime sa caméra. Il a à nouveau été sélectionné pour cette 10ème édition de Filminute pour concourir avec « Nanny », sa dernière production directement inspirée des contes et légendes antillais. « Nanny est une jeune femme qui s’est vu confier par sa grand-mère la tâche d’aller faire un tour au marché, en veillant toutefois à surtout rentrer avant la nuit sous peine de rencontrer… le diable en personne! Évidemment, sur le chemin du retour Nanny réalise qu’elle s’est endormie et que la nuit est déjà là! L’histoire se passe comme on dirait chez nous en Martinique : « An tan Diab’ téTi Bolonm » c’est-à- dire à une époque où il n’y avait guère de routes aux Antilles mais plutôt des chemins, et où il fallait traverser des sous-bois très régulièrement» explique le réalisateur.

Le réalisateur de Nanny.

Khris Burton, réalisateur de Nanny crédits photo : Georges Emmanuel Arnaud.


 
Le décor est planté. Entre ode à notre imaginaire caribéen et narration fantasque, « Nanny » s’aventure sur des sentiers jusque-là inexplorés à l’écran… et ce, en une minute ! Et c’est ce qui fait toute la magie du scénario. On en redemande, à la limite de la frustration.
Derrière « Nanny »se cache un projet encore plus palpitant» poursuit-il ; des propos rassurants et de bonne augure pour la suite. Si Khris ne cache pas sa joie face à cette nouvelle nomination, la Martinique, elle, ne cache pas sa fierté. Vous aussi, participez au succès de ce projet de qualité. Bon visionnage et surtout, n’oubliez pas de voter (ICI), de noter, et de partager !

Le mot du réalisateur :

« Nanny est le prénom de ma gardienne à Fond-Lahaye en Martinique, lorsque j’étais beaucoup plus jeune. Une sorte de deuxième grand-mère qui me gardait lorsque ma mère travaillait parfois jusqu’à 20h. En créant ce concept j’ai voulu m’imaginer comment pouvait être ma Nanny lorsqu’elle était jeune et si elle vivait réellement tous les contes et légendes qu’elle me racontait à coup de « YékrikYékrak». J’invite les lectrices et lecteurs de BLAKE’S à nous soutenir, si ce n’est déjà fait, en votant et en partageant au maximum! So Stay Tuned and keep up the good work! »
 
http://www.filminute.com/films/2015/nanny/
https://www.facebook.com/groups/Khrisburton/
https://www.facebook.com/pages/Nanny-by-Khris-Burton/1489531778027606?ref=bookmarks
www.khrisburton.com

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This