KARUKERA, documentaire réflexion sur la Guadeloupe

Marc — Alexandre Montout, dit Mark-A est un jeune guadeloupéen qui à voulu savoir ce, qu’au cœur de la Guadeloupe, on pensait des clichés véhiculés par les médias sur leur ile. Ces derniers, dès qu’ils en parlent, ne donnent que des constats de violence, délinquance, chômage, prostitution, toxicomanie… Ces problèmes sont réels et les solutions gouvernementales apportées ont été principalement répressives, sans chercher à comprendre et à résoudre leurs sources, ce qui ne fait qu’attiser les tensions sociales…
Mais quel est vraiment le quotidien des Guadeloupéens de l’intérieur ? Quel est leur point de vue ? Sans parti-pris ce documentaire leur tend un microphone, que ce soit dans les quartiers sensibles, le commissariat, dans les endroits les plus reculés de l’ile, qu’ils soient ou non directement touchés par la crise économique que connait le département, pour les laisser s’exprimer. Il en ressort une réalité bien plus complexe que la vision qu’en donnent les médias.

L'affiche du documentaire Karukera
L’affiche du documentaire Karukera

La Guadeloupe est une ile magnifique, qui a une âme, une histoire, un patrimoine, et une force vive : sa jeunesse, énergique, qui ne demande qu’à s’épanouir. La preuve en est toutes les initiatives locales menées pour sauver cette jeunesse égarée, fortement touchée par le chômage et en manque de repère. Mark-A offre une tribune particulière.
Le réalisateur est donc parti à la rencontre de personnes aux parcours très différents : jeunes à l’abandon, travailleurs sociaux, psychologues, sociologues, retraités artistes, intellectuels, entrepreneurs, ex-prisonniers, représentants associatifs en passant de Eli Domota, Lilian Thuram Smiley, Admiral T, Laurence Maquiaba, Krys, Steeve Fola Gadet, Gambi J, à Akiyo. Chacun expose sa vision de la situation à travers la question identitaire, la perte des valeurs familiales, la vie chère et leur constat sur les politiques menées par le gouvernement.
Mais malgré tous ces faits peu réjouissants, la population nous rappelle que la Guadeloupe possède de nombreuses richesses naturelles, est la terre d’origine de grandes personnalités artistiques, sportives, intellectuelles, culturelles et reste optimisme, espérant un grand changement, une prise de conscience. Tout espoir n’est pas perdu !
Par ce documentaire, le réalisateur a la volonté de dévoiler au plus grand nombre au niveau national comme international (le documentaire existe aussi sous-titré en anglais) une Guadeloupe authentique et debout. Il sera au cœur du Karukera-tour, qui passera par les salles de cinéma, les cours de primaire, secondaires, universitaires, les colloques-conférences et espérons-le à la télévision en France hexagonal, aux Antilles-Guyane et outre-Atlantique dès septembre 2015.
Pour plus d’informations : www.karukeraledoc.com
Retrouvez le documentaire en ligne: http.youtube.com/watch?v=MKHBO6Gp88Y s://www

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *