Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Jérôme Lucky et Sandrine Edwige de K'Dans Events : "La Kizomba s'est installée de pied ferme en Guyane"

Rédigé par Christ-Laur Phillips

9.04.2016

 
Blake’s : Pourriez-vous vous présenter ?
: Nous nous appelons Jérôme LUCKY et Sandrine EDWIGE, fondateurs de l’association « K’Dans Events. A travers notre association nous organisons des stages, des ateliers chorégraphiques et des soirées « Kizomba » en Guyane. Avant tout « danseurs amateurs » respectivement depuis 5 et 2 ans, nous donnons depuis 1 ans des cours de Kizomba ensemble. Nous intervenons pour « Latin’Attitud » à Cayenne et « GuyalaTina » a Kourou.

Nous donnons depuis 1 an des cours de Kizomba ensemble

De nature dynamique et joviale, nous apprécions le contact et l’échange avec les personnes de tous horizons et de tous âges. Notre style de danse dynamique, technique et musical nous permet de nous exprimer et nous libérer au rythme des mélodies nombreuses et variées.

Jérôme LUCKY et Sandrine EDWIGE, fondateur de l'association "K'Dans Events

Jérôme LUCKY et Sandrine EDWIGE, fondateur de l’association « K’Dans Events


Blake’s : Comment est née votre passion pour cette danse ?
Nous n’avons pas le même parcours et nous n’avons pas commencé ensemble.
Jerome : J’ai commencé à faire mes 1er pas de Kizomba en prenant des cours il y a maintenant 5 ans déjà. Avant d’aimer la danse j’adorais surtout la musique qui me donnait envie de danser alors même que je ne savais pas comment faire. Puis j’ai appris à danser, j’ai beaucoup échangé et appris des cultures « Angolaise » et « Cap Verdienne » d’ou viennent la Kizomba et le semba (danse tradtionnelle pour ces deux communautés africaines).
Sandrine : J’ai commencé la Kizomba il y a 2 ans et j’ai très vite accroché au style musical et à la danse. Je prenais des cours et j’ai commencé à aller en soirée pour danser. J’ai très vite pris de l’assurance grâce aux nombreux conseils que les danseurs me donnaient pour m’améliorer.

La rencontre : Nous avons fini par danser ensemble au cours d’une soirée, puis le feeling est tout de suite passé. Depuis nous avons appris à nous connaitre, à développer notre style de danse ensemble.

Blake’s : Que vous évoque-t-elle ?
La danse nous évoque du « PARTAGE », c’est l’essence même de la Kizomba qui tourne autour du mot « fête » dans les coutumes Angolaises. Elle nous permet de nous exprimer à travers notre technique et notre musicalité, mais nous offre également de merveilleux moments d’échanges entre danseurs(euses).
Chaque danse est une nouvelle rencontre, aucune danse n’est identique même avec un partenaire similaire, il y d’innombrables  phases possibles et tout le plaisir est de jouer sur l’ensemble des possibilités avec les partenaires et la musique.

Jérôme LUCKY et Sandrine EDWIGE, deux danseurs passionnés

Jérôme LUCKY et Sandrine EDWIGE, deux danseurs passionnés

La Kizomba a été initiée en Guyane par Eze Duke

Blake’s : Depuis quand la kizomba est appréciée en Guyane ?
La Kizomba est en place depuis environ 6 ans en Guyane, elle a été initiée par M. DUKE Eze (Professeur de danse). La Kizomba a traversé une période difficile en Guyane il y a 3 ans avec beaucoup de rivalité entre les différentes associations et cela se répercutait dans l’ambiance des soirées.

Une période de crise pour la Kizomba en Guyane 

Du coup l’état d’esprit de partage avait été terni et les gens montraient un désintérêt mais à force de motivation et de volonté autour d’une passion commune, on peut dire que depuis 2-3 ans, les associations font un travail remarquable.
La Kizomba, souvent apparentée à un phénomène de mode, s’est installée de pied ferme en Guyane et touche une large population. Des soirées sont organisées régulièrement.

De la Kizomba gratuitement tous les mardis au Café de la Gare à Cayenne.

Découvrez la semaine prochaine l’événement caribéen dans lequel Jerôme et Sandrine représenteront la Guyane, le Karibea Kizomba Festival.

Logo BLAKE'S Retina A lire aussi Le Karibea Kizomba Festival

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This