Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Je rentre au pays : Journal d'une fille bien #optiontchiiip. Partie 4

Rédigé par Christ-Laur Phillips

17.10.2015

Vroum, vroum,
En France (oui je sais, ici aussi c’est la France, mais ont dit comme ça, pas la peine de chercher midi à quatorze heures). Donc, je disais, en France, il est facile de bouger entre les trains, rer, trams et autres métros, mais ici… Aie, Aie, Aie, attendre un bus c’est comme attendre le messie sous le soleil chaud !
Donc je me suis rapidement décidée à acheter une petite voiture pour ne pas galérer. Non non, les engins ce n’est plus de mon âge, et si vous voyiez comme mes fesses ressortent quand je suis juchée dessus, vous aussi vous me conseilleriez d’opter pour un quatre roues !

Semaine 4

Qui dit qui fait, je me décide à investir dans une voiture car c’est bien beau de demander à nos proches de nous prêter leur carrosse pour « une tite course vite fait », moi, j’aime bien mon indépendance !
Fiouuuuuu ! Les prix ici c’est pas comme à Paris (il faudrait que j’arrête de tout comparer quand même, ça me fout le cafard!). Une tite voiture bien cabossée, bien fatiguée… 5000 euros ? Et pourquoi pas une danse du ventre en plus Monsieur ? Nimportequoi !
Bref, après avoir fait le tour des concessionnaires des concessionnaires (on m’a déconseillé les achats de particuliers à particuliers), c’est bon, mon moral est à zéro de chez zéro.
On me propose d’acheter un véhicule à Paris, puis de le faire rentrer, m’assurant que le prix moyen sera de 1600 euros pour le transport. Mais il faut compter le temps de transport…
D’autres âmes charitables me conseillent même d’acheter un véhicule neuf, car comme c’est pour un déménagement, les taxes ne sont pas appliquées… Mais ils ont sans doute oublié que le système français se nourrit de taxes comme je me nourris de floups (ce qui veut dire un max), et à la fin du compte, si ce n’est pas à Calais, c’est ici qu’on me parle d’octroi de mer… Un comble pour moi qui ne sait même pas nager !
D’autres  évoquent la « tropicalisation » des véhicules afin de me décourager dans mon souhait d’importation… Woooyyyyy ! Mon crâne chauffe un max là !
Finalement, j’ai décidé d’acheter une voiture ici, « trop tracas manfi », mais si la note locale est salée, elle a le mérite de prendre en charge ma tranquilité d’esprit… Et ça, ça n’a pas de prix !
A la semaine prochaine !

 A lire aussi Je rentre au pays #optiontchiiip. Partie 3

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This