Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Les Hit Lokal Awards fêtent leur 5 ans : Gladys Kerhel nous en dit plus !

Rédigé par

4.01.2017

Blake’s : Pour qui ne te connait pas, peux-tu te présenter ?
Gladys Kerhel : Je m’appelle Gladys. En 2003, je participais à l’administration d’un site Internet en faisant des interviews et des reportages vidéos d’artistes reggae antillo-guyanais. J’ai aussi participé pendant 5 ans à l’émission de radio Street Diamond avec Tallojah et Mak Paro.
Blake’s : Pourquoi avoir, il y a 5 ans, pris l’initiative de créer les Hit Lokal Awards?
Gladys Kerhel : Avec Kaiser, le vice-président et Tité la trésorière nous souhaitions réunir artistes confirmés et nouveaux talents, le zouk avec les genres plus urbains comme le dancehall ou le hip-hop. Nous sommes partis de rien, juste de cette idée !
Rapidement, nous avons eu les conseils et l’aide d’amis et fréquentations spécialistes dans leurs domaines (création de site, événementiel, ingénieur du son …). Les Hit Lokal Awards sont le fruit de l’investissement bénévoles de nombreux passionnés!

tapis-rouge-equipe-hla-2016

Blakes : Pour cette 5 édition, la cérémonie va marquer le coup. Quelles différences majeures cette édition aura-t-elle avec les précédentes cérémonies ?
Gladys Kerhel : Nous travaillons depuis avril avec l’agence de communication Ikone Agency qui a su donner une véritable identité visuelle à la marque Hit Lokal et mieux structurer notre communication.
Nous avons choisi le Carré Belle Feuille à Boulogne-Billancourt car c’est un lieu qui nous permettra d’accueillir un public plus nombreux (620 personnes) dans des conditions idéales.

Dj Lord Up sera également le Dj officiel de la cérémonie et il a prévu pas mal de choses pour ambiancer le public. Depuis des mois, un groupe de danseuses et à pied d’œuvre…

 
rap-feminin
Blakes : Quelle est ta catégorie préférée? 
Gladys Kerhel : Je n’en ai pas…par contre je trouve positif que l’on ait pu départager les hommes des femmes comme pour les révélations, le hip-hop ou le zouk. Il y a une parité ! Après oui, j’ai des coups de cœur comme tout le monde mais Hit Lokal c’est la Suisse. On reste le plus neutre possible!

tapis-rouge-hitlokal-2016

Blakes : Quels sont tes meilleures souvenirs? Les pires ?
Gladys Kerhel : Les meilleurs :  quand Kaiser, Tité et moi sommes montés sur scène et que dans l’émotion Tité et moi avons oublié ce que nous étions venus dire(rires)…
Mais il y en pleins d’autres : les répètes, la gentillesse du public, l’implication des artistes …
Le pire ? L’oubli la première année de la liste des invités on a dû improviser et refaire la liste de mémoire. Depuis on ramène l’imprimante avec nous chaque année.
Sinon je dirais plutôt que j’ai des angoisses! Je cauchemarde des mois à l’avance sur la cérémonie! Ma pire angoisse : j’oublie tous les trophées chez moi, le jour J!
Vous avez jusqu’au 10 janvier pour voter par sms ou sur le site et mon équipe vous donne RDV le 24 février!
fermeture des votes: 10 janvier 2017
www.hitlokalawards.com

14907130_1188103554613869_6433605903281791313_n

Site officiel: www.hit-lokal.com

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This