Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Hatshepsout, l'épouse devenue reine puis pharaon-partie 1

Rédigé par

28.09.2016

La naissance de Hatchepsout

Hatchepsout dont le nom signifie « elle est à la tête des nobles dames » est probablement née à Thèbes entre 1508 et 1495 av. J.-C. Dès sa naissance, elle est confiée à une nourrice, Sat-Rê, dans le tombeau de laquelle sera retrouvée sa momie en 2007. Alors qu’elle a 8 ou 9 ans, le pharaon Amenhotep Ier disparaît sans descendance. Son père Thoutmôsis devient roi et elle devient princesse royale. Plus vive d’esprit, plus intelligence et de meilleure santé que ses frères et sœurs, Hatchepsout est choisie par son père à jouer un rôle important dans la vie du royaume. Il lui inculque une éducation de princesse héritière, et la présente aux hauts fonctionnaires comme son futur successeur, l’associant à certaines fonctions royales, l’emmenant en pèlerinage dans les sanctuaires sacrés afin de la présenter aux différentes dieux.
Vers l’âge de 18 ans, Hatshepsout épouse son dernier demi-frère, Thoutmosis II âgé, lui, de 17 ans. Consenti ou imposé, ce mariage assure la légitimité de Thoutmôsis II à monter sur le trône après le décès de leur père et fait de Hatchepsout la future Grande épouse royale. Elle met au monde une petite fille, Néférourê. À la même époque, la seconde épouse de Thoutmôsis II, met au monde le futur Thoutmôsis III. Après près de 13 ans de règne, Thoutmôsis Ier meurt.

hatchepsout-gp-lz-688-statue

Statue de Hashepsout


hashepsout

Représentation hyéroglique de Hashepsout


 
Représentation de Thoutmosis Ier

Représentation de Thoutmosis Ier

Les débuts au pouvoir

Thoutmôsis II monte sur le trône mais disparaît jeune, après un règne d’a peine 3 ans. Son fils Thoutmôsis III monte à sa place sur le trône mais il n’a que 5 ans. En tant que Grande épouse royale de l’ancien roi, à la fois tante et belle-mère du jeune roi, elle devient régente du royaume, conduit les affaires du pays et poursuit les projets initiés sous le règne de Thoutmôsis II. Elle adopte le nom de Maâtkarê, roi de Haute et Basse Égypte, mais laisse à Thoutmôsis III le nom de Sa-Rê, « fils du soleil ». Durant 7 ans Hashepsout établit les actes officiels au nom du souverain en titre Thoutmosis III et n’apparaît qu’en tant que grande épouse royale.

thoutmosis-iii-a-gauche-et-hatchepsout-a-droite-representes-sur-les-murs-de-la-chapelle-rouge-a-karnak

Représentation de Thoutmosis III à gauche et Hatchepsout a droite


chapellerouge-construite-pendant-la-co-regence-temple-damon-a-karnak

Rhapelle rouge construite pendant la co-regence / Temple-d’Amon à Karnak

Son couronnement 

Pourtant elle se fait couronner pharaon avec l’appui total du clergé d’Amon, qui a bénéficié en retour de ses largesses. Pour légitimer son nouveau statut, elle invente un mythe divin autour de sa naissance : elle aurait été engendrée par le dieu Amon qui avait pris les traits de son père, Thoutmôsis Ier. Déjà du vivant de ce dernier, après que l’oracle d’Amon à Karnak l’eut désignée comme roi, elle aurait été installée sur le « trône d’Horus des vivants », c’est-à-dire couronnée, en présence de la Cour. Elle peut désormais affirmer être en possession de toutes les prérogatives d’un pharaon.

representation-de-hashepsout-mi-femme-mi-homme-mi-dieu

Représentation de Hashepsout en pharaon


Représentation d'Hashepsout au temple de Dar el Bahri

Représentation d’Hashepsout au temple de Dar el Bahri

Un costume d’homme 

Ne tenant plus à être reconnue comme une femme, car cela allait à l’encontre de la tradition, elle porte le costume masculin de la royauté : pagne court, némès et barbe postiche lors des cérémonies officielles.

Pour preuve les nombreuses statues la représentant masculine.

Ainsi, elle devenait l’égale des pharaons.Par contre, dans les textes, c’est presque toujours au féminin qu’il est question d’elle.

fragment-du-visage-dhatchepsout-coiffee-du-nemes-et-portant-la-barbe

fragment du visage d’Hatchepsout coiffee du nemes et portant la barbe


Bien que pendant longtemps on a pensé qu’Hashepsout avait usurpé le jeune Thoutmosis, il a été prouvé qu’elle a continuer à partager le trône avec lui sans contester ses droits ni l’empêcher d’apprendre à être pharaon et ni avoir cherché à l’éliminer. Elle s’inscrit dans son règne sans décréter un « an 1 », l’associe à plusieurs actes officiels et sur nombre de représentations, ils sont présents tous les deux.
thoutmosis-iii-offre-lencens-et-hatchepsout-consacre-la-grande-offrande-devant-la-barque-posee-sur-le-grand-siege-de-deir-el-bahari

Représentation de Thoutmosis III offrant de l’encens et d’Hatchepsout faisant une offrande .


Découvrez le règne de Hashepsout dans un prochain article à paraître sur Blake’s.
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This