Gabrielle Union lance Flawless, sa marque de produits capillaires

De plus en plus d’artistes afro-américains ressentent le besoin de lancer leur propre marque de cosmétiques et/ ou produits capillaires. C’est le cas de l’actrice Gabrielle Union qui propose Flawless, une gamme de shampooings et soins dédiés aux cheveux crépus, bouclés et ondulés.

Flawless by Gabrielle Union, une gamme simple, mais complète

Gabrielle Union est connue pour ses coiffures versatiles et ses cheveux toujours au top. Normal donc qu’elle ait décidé de créer sa propre gamme de shampooings et soins.
Sur la page d’accueil de son site flawlesshair.com, elle explique pourquoi elle s’est lancée dans l’aventure et déclare : « En tant que femme avec les cheveux crépus, la quête d’une marque qui répond à mes besoins s’est avérée vaine. C’est pour ça que j’ai créé Flawless. »
Et il faut dire que Gabrielle a vu les choses en grand puisqu’elle propose 2 types de shampooings (hydratant et lissant) et 2 après-shampooings complémentaires. Et pour aller encore plus loin dans le soin, on retrouve chez Flawless un bain d’huile et un masque réparateur. Enfin, pour une coiffure parfaite, vous avez le choix entre un gel pour les « edges », une crème protectrice pour le séchage au sèche-cheveux, un spray protecteur contre la chaleur et enfin un spray de finition.


Tous les produits Flawless contiennent des huiles d’argan, d’avocat et de marula. Ils sont également sans sulfate, sans paraben, sans gluten et non testés sur les animaux.
Autre bon point, le prix. En effet, les produits Flawless sont proposés à des prix tout à fait abordables, de 19$ pour les shampooings et conditionneurs à 29$ pour le masque réparateur.

Gabrielle Union fière de ses cheveux

Adepte de wigs, front laces et autres artifices, Gabrielle Union n’a cependant pas honte de ses cheveux. L’actrice raconte notamment avoir renoncé au défrisage après des années d’addiction et avoir appris à dompter sa chevelure.
Elle raconte en interview à People Magazine le 31 janvier 2017 : « Je suis passée par une phase où je laissais mon défrisage posé tellement longtemps, en pensant que plus je le laissais posé, plus mes cheveux seraient raides. » Elle ajoute : « De coupures en lésions, comme des plaies ouvertes sur mon crâne, à la recherche d’un idéal irréalisable, et finalement en milieu fin de vingtaine, j’ai décidé d’arrêter le défrisage, et je suis passée au naturel. Par naturel je veux dire que sous mes perruques, tissages, extensions et clips et les colorations, il y avait mes cheveux naturels, en pleine forme. »
Sauf que certains ont eu du mal à croire que Gabrielle Union avait le moindre poil sur le caillou. Il faut dire qu’elle change de perruques plus vite que son ombre et que pour beaucoup, c’est la solution miracle pour les femmes dont les cheveux font peine à voir. On vous rassure, Gabby n’a rien à cacher, bien au contraire !


Le 4 mars, elle a posté sur Instagram une photo d’elle au salon de coiffure. On peut voir ses vrais cheveux, bien longs et bien entretenus. En légende de ce cliché, elle raconte : « Quand vous prenez soin de vos propres cheveux naturels quand vous portez des perruques, des tissages et des extensions… Autour de l’âge de 25 ans, j’ai arrêté de faire des défrisages et j’ai lentement laissé pousser mes cheveux naturels. Ça a été un parcours capillaire incroyable. On fait toutes ce voyage. J’ai créé #Flawless pour chacun de nous qui vivons cette aventure pour avoir des cheveux en pleine santé, nourris et qui poussent. Cette photo est pour ceux qui posent des questions sur mes cheveux naturels et réclamaient une preuve de leur existence. »
Gabrielle Union a aussi publié une photo d’elle avec les cheveux naturels sur le tapis rouge lors de l’avant-première de The Birth of a Nation.

Rocking my natural hair for the red carpet #Flawlesshair #flashbackfriday
Une publication partagée par Gabrielle Union-Wade (@gabunion) le


Voilà qui clouera le bec des plus septiques.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *