Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Fête de famille : comment s'en sortir quand on est en couple

Rédigé par

23.03.2016

Bientôt le week-end de Pâques et si d’habitude la perspective d’une fête de famille (chez maman ou mamie) vous enchante, cette année les rôles sont inversés puisque c’est vous l’hôtesse. Le hic, c’est que vous êtes en couple et qu’il va falloir aussi composer avec les proches de doudou.
Pour ce que le repas familial et la soirée qui va en découler ne soient pas un fiasco, on vous donne les clés pour limiter la casse et faire en sorte que tout se déroule le mieux possible.

Qui inviter lors d’une fête de famille ?

Le casse-tête des fêtes de familles/ Shutterstock

Le casse-tête des fêtes de familles/ Shutterstock


Si bien sûr votre famille proche est sur la liste, il faut aussi laisser de la place pour les membres importants de la famille de votre compagnon. On a bien dit les membres importants. En effet, en fonction de la taille de votre logement et de votre budget, vous ne pouvez pas vous permettre d’inviter la terre entière.
Pour ne froisser personne, il faut lancer les invitations, bien 2 semaines à l’avance, en passant un petit coup de fil aux personnes concernées. Vous pouvez laisser le soin à votre Jules de contacter son côté de la famille (frères, soeurs, etc), en vous assurant au minimum par texto que le message est bien passé.
On est tous pareils, même si on n’a pas forcément l’intention de se déplacer, on aime toujours recevoir une invitation et être contacté directement. Et puis ça évitera les reproches plus tard du genre « elle a invité tout le monde sauf moi ».
Enfin, si vous ne vivez pas sous le même toit que votre moitié, choisissez l’appartement ou la maison la plus grande et la plus proche pour les invités. Dans ce cas, c’est celui qui reçoit qui aura sans doute le dernier mot concernant les personnes à inviter ou à nexter.

La belle-mère, reine de la fête de famille

Vous le savez, la belle-mère peut être votre pire cauchemar ou une alliée de choix. Pour une fête de famille 2 solutions s’offrent à vous. L’inviter en espérant qu’elle a son propre repas de prévu, ou l’accueillir à bras ouverts et lui faire sentir qu’elle est la personne la plus importante de la pièce.
En effet, on vous conseille vivement de redoubler d’attention envers elle et de lui montrer combien vous prenez bien soin de son fils chéri avec un repas conséquent, une maison bien tenue et un large sourire. Si vous avez la belle-mère dans la poche, ce repas ne sera qu’une formalité et si jamais vous la redoutez, être entourée de vos proches ne vous donnera que plus d’assurance.
Pour celles qui sont vraiment en froid avec belle-maman, lancez quand même une invitation qu’elle saura poliment décliner. Ou, dans les cas extrêmes, ne l’invitez pas, mais laissez-lui son fils chéri au moins pour une soirée ou demi-journée de ce long week-end, histoire de ne pas rentrer plus en conflit.

Et les enfants dans tout ça ?

Fête de famille avec les enfants

Des enfants à une fête de famille/ Shutterstock


Une fête de famille ne serait pas complète sans la présence d’enfants qui rient, jouent et courent partout. Seulement voilà, tout dépend du degré d’éducation de ces chers bambins.
Votre priorité est d’éviter qu’ils s’ennuient pour ne pas gâcher la fête. Prévoyez un coin jeu ou DVD pour les tenir à distance et pour Pâques vous pouvez même organiser une chasse aux oeufs dans le jardin ou dans les autres pièces de la maison, histoire d’avoir la paix dans le salon pendant l’apéro. S’il revient aux parents de fournir doudous et repas spécialisés, prévoyez de votre côté un matelas d’appoint pour les plus petits ou une pièce calme pour leur sieste.
Surtout, pour éviter les débordements, soyez cash dès le départ avec les plus turbulents et leurs parents, quitte à menacer de plus les inviter chez vous.
 
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This