Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Des enfants humiliés sur le net. Les parents vont trop loin ?

Rédigé par Christ-Laur Phillips

9.07.2015

Les vidéos de parents corrigeant leurs enfants fleurissent sur les réseaux sociaux. Que ce soit une maman qui corrige sa fille pour avoir posté des photos dénudées, ou un père qui « crée », une calvitie à son fils qui a fait le malheur de se conduire comme un adulte, on ne les compte plus…

Mais dans quel but ?

Si certaines vidéos font rire, ou réfléchir, on est en droit de se demander quel est le but d’une telle exposition ? Certains nous répondront que c’est pour prévenir, sensibiliser, que les jeunes qui subissent ces traitements aient tellement honte qu’ils n’auront plus envie de recommencer, et que ceux qui regardent puissent voir ce qui les attend s’ils se risquent aux même erreurs…
D’autres, dont je fais partie, retiendront qu’il ne s’agit que d’une humiliation inutile qui, en plus de creuser un fossé entre les enfants et leur parent (corriger c’est une chose, humilier et blesser en est une autre), fait passer les parents noirs pour des brutes épaisses qui ne savent pas parler avec leurs enfants…  Car vous avez sans doute remarqué que ce sont souvent des parents noirs qui sont en scène dans ces vidéos ?

Une gloire honteuse ?

Je ne sais pas quel est l’impact de ses vidéos, si les enfants arrêtent leurs bêtises après avoir été affichés sur Facebook ou autre, mais ces vidéos ressemblent plutôt à de la publicité malsaine. Un moyen rapide et viral pour que votre entourage (et les autres), sachent que vous êtes des parents qui ne plaisantent pas, que vous êtres très sévère etc… Une autre façon de vous glorifier et de ne pas avoir à assumer les erreurs de vos enfants.
En juin dernier, une jeune fille de 13 ans, Izobel, s’est jetée d’un pont suite à la diffusion de la punition de son père, ce dernier ayant décidé de lui couper les cheveux pour une obscure raison et d’en faire profiter le web. Elle est morte de ses blessures…
Ce drame illustre parfaitement le danger d’une technologie encore mal appréciée par certains parents.
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This