Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

La coupe menstruelle : une vraie révolution

Rédigé par

31.05.2016

 
Depuis nos premières règles, nous cherchons le meilleur moyen de passer la période des pertes menstruelles. Techniques pour apaiser les douleurs, moyen de recueillir le sang, façon de s’habiller, c’est une période qui demande un ajustement et qui ne vient pas avec son mode d’emploi. Chaque femme est différente et donc vit cette période différemment.

Serviettes et Tampons

Je me souviens des publicités pour serviettes quand j’étais jeune. Pour représenter le sang, un liquide bleu était utilisé. Pour l’anecdote j’ai toujours pensé qu’il s’agissait d’une lingette pour nettoyer les vitres, mais c’était bien avant d’avoir mes règles. La difficulté quand on est une jeune fille et qu’on commence à devenir femme est de trouver le juste milieu.
Selon les personnes, l’abondance du flux est plus ou moins important, le besoin d’accommoder sa protection selon le jour du cycle est primordial. Les serviettes viennent en une variété de taille, épaisseur, matière et même senteur. L’alternative, les tampons, étaient souvent tâchés d’une légende selon laquelle ils perçaient l’hymen des jeunes filles. Beaucoup se sont vues interdire le tampon au profit de la serviette afin d’éviter ce sacrilège.

La coupe menstruelle contre le tampon, qui est le meilleur ?

La coupe menstruelle contre le tampon, qui est le meilleur ?


La préférence pour le tampon ou la serviette dépend des personnes mais l’effet le plus désagréable est le même pour les deux, il faut se changer souvent pendant la journée. Qui ne s’est pas vue refuser une journée de plage ou une sortie à cause de ses règles ? « Tu n’as qu’à mettre un tampon si tu vas à la plage ! » Oui mais…il faudra le changer au bout d’un moment et la plage n’est pas vraiment le meilleur endroit pour trouver l’intimité de se changer. Le plus désagréable est de trouver un endroit adéquat pour se débarrasser des protections usagées. Une vraie galère ! Personnellement, j’ai toujours été très mal à l’aise à cette période du mois. Je me voyais très mal aller chez des amis et laisser mes protections dans leur poubelle. Je ne pense pas être la seule.

La coupe : pourquoi on en parle que maintenant ?

J’ai découvert la coupe menstruelle en surfant sur internet. Ce drôle de petit objet a la forme d’une coupelle avec une petite tige qui permet d’avoir un maintient pour la retirer. Elle existe en différentes tailles, couleurs et marques. Le principe est simple. Un peu comme un tampon, la coupe est insérée dans le vagin en la pliant en deux, pas trop profondément mais assez bien pour qu’il n’y ait aucune fuite. Elle retient tout l’écoulement de sang jusqu’à ce qu’elle soit retirée et vidée. Avant de l’insérer il est important de la stériliser. Un peu comme pour le principe des biberons, la tremper dans de l’eau chaude suffira.

La coupe menstruelle, c'est quoi ?

La coupe menstruelle, c’est quoi ?


Cela prends un peu de temps pour s’y habituer. Un peu comme les premières fois avec le tampon. La coupe menstruelle est faite pour tout le monde mais il faut être à l’aise avec son corps pour l’insérer. En effet si vous ne vous voyez pas mettre vos mains dans vos parties intimes, il n’y a pas d’intérêt. Elle peut être gardée entre 9 et 12h dans le corps sans besoin d’être vidée. Cela permet une journée entière sans se soucier de changer sa protection.
Un petit rituel assez pratique est de l’insérer le matin sous la douche puis de la retirer le soir aussi sous la douche. Ainsi pas de salissure, pas trop de difficultés pour la mettre ni l’enlever et elle peut être vidée dans la douche sans soucis.
Découvrez les avantages et les inconvénients de la coupe menstruelle dans un prochain article…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This