Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Banan peze, le délice haïtien

Rédigé par

27.01.2016

La banan peze, c’est simple comme bonjour. Comme son nom l’indique, il s’agit de bananes « écrasées ». Mais attention, ici on ne parle pas de purée, mais de bananes plantain aplaties et frites.

Comment faire des banan peze ?

Banan peze haïti

Banan peze, un plat haïtien


Il suffit de quelques bananes plantain et d’une friteuse pour déguster de bonnes banan peze. La banane plantain jaune, plus sucrée que la plantain verte, fait d’excellentes banan peze.
Bananes plantain jaunes

Bananes plantain jaunes


Préparation :
Épluchez les bananes et coupez-les en tronçons assez larges. Attention, les bananes se découpent en biais et pas tout droit. Vous verrez pourquoi par la suite. Une fois vos bananes découpées, faites-les tremper dans un bain d’eau salée. Certains ajoutent du vinaigre blanc ou du citron à l’eau. Pendant ce temps faites chauffer de l’huile de friture type arachide dans une friteuse ou une casserole. Attention, ne pas utiliser de l’huile de colza ou de margarine. Égouttez vos bananes que vous pouvez même rapidement essuyer dans du papier absorbant, avant de les plonger dans l’huile, ce qui vous évitera les éclaboussures. Une fois les bananes dorées, les sortir de l’huile et les « pezer », c’est-à-dire écraser vos tronçons de bananes pour les rendre plats. Le fait qu’elles soient coupées en biais rend l’opération plus facile. Les femmes haïtiennes ont toutes ou presque un « peze » dans leur tiroir. Il s’agit d’un ustensile constitué de deux plaques de bois dont une avec une forme ronde découpée dans le bois qui sert à donner sa forme bien régulière à la banane une fois aplatie. Ensuite, tremper rapidement dans un nouveau bain d’eau salée (sans citron ni vinaigre).  Enfin, plongez vos bananes aplaties dans la friteuse bien chaude, en surveillant la cuisson. Certaines personnes préfèrent tremper les tronçons avant de les écraser, chacun sa technique !
Le secret d’une banan peze réussie, c’est une banane dorée et croustillante à l’extérieur et bien moelleuse à l’intérieur. On les déguste à toute heure ou en accompagnement de pikliz et de griot (viande de porc frit).

L’alloco, la cousine de la banan pezé

Alloco vs banan peze

Alloco, la cousine de la banane peze


Alloco, aloco ou aloko, c’est la même chose. Cette banane plantain frite est la cousine africaine de la banan peze. On la retrouve dans les pays d’Afrique centrale et d’Afrique de l’ouest comme la Côte d’Ivoire,  où elle est cuite dans de l’huile de palme. En zone rurale, elle est cuite dans l’huile d’arachide.
Généralement, l’alloco est servie avec du poisson frit, en guise de casse-croûte ou en tant qu’accompagnement. Contrairement à la banan peze, l’alloco n’est pas aplatie, mais coupée en petits morceaux et fris tel quel. Il est aussi bien plus gras et réalisé avec des plantains très mures et assez sucrées.
Question de goût, on préfère la banan peze made in Haïti.
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This