Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Stevy Mahy : portrait d'une Renaissance woman

Rédigé par

14.05.2016

« Renaissance woman » , se découvrir soi-même

Pour Stevy Mahy, une renaissance woman est une femme fidèle à elle même, une femme qui décide de s’affirmer dans différents domaines et de ne pas répondre aux diktats de la société.
L’album est un véritable appel à l’introspection, à l’exploration de soi-même à l’affirmation de ce que nous sommes  et à l’amour .
Si l’amour entre l’ homme et la femme est abordé, c’est d’abord l’amour de soi -même qui est mis en avant dans ce nouvel album, celui qui nous permettra d’aimer les autres plus librement, plus sincèrement.

S’adresser à son public

« Renaissance woman » c’est bien évidemment de la musique mais Stevy Mahy a tenu à accompagner son dernier projet de quelques initiatives pour conserver une certaine interaction avec son public et le faire participer à l’élaboration de l’album.
Parmi ses initiatives on peut notamment citer l’ouverture de radio renaissance woman , platforme radiophonique sur internet . L’artiste y diffusait de la musique en choisissant un thème (musical ou en relation avec le développement personnel) chaque jour.
Elle y proposait également des interviews de femmes parmi lesquelles on pouvait compter des entrepreneuses, des artistes.
Comme une réminiscence de ce mini projet, l’auditeur peut également retrouver de courts témoignages de femmes sur l’album entre deux titres.
Ces femmes, toutes des renaissance woman, partagent leur avancée dans leur parcours de développement personnel .

Du folk mais aussi d’autres sonorités

Amoureuse des rythmes folk , Stevy Mahy ,les a conservés sur ce nouvel album .
Nombreux sont les titres à être émaillés de guitares .Vecteur d’un message , l’artiste caribéenne a décidé de mettre en avant sa voix. Elle se veut porteuse de mots , de paroles à l’adresse de ses auditeurs .
Elle leur fait aussi vivre le récit de son parcours de « renaissance woman », parcours composé de quatre étapes, le choc, le déni, le lâcher prise et l’éveil.
Stevy Mahy n’en oublie pas pour autant les sonorités africaines sur le titre « kigomakasso », le son des années 80 sur «  Rendez-vous » ou encore le ka guadeloupéen sur le désormais incontournable « Ban diw » .
Les mélodies sont subtiles , aériennes et donnent envie de rester dans cet univers créole, profond où la sincérité est criante.
Stevy Mahy sera en concert le 20 mai à la cigale à Paris.
En attendant , vous pouvez d’or et déjà vous rendre sur toutes les plateformes de téléchargements légales pour partager l’univers de cette renaissance woman.

Stevy Mahy : Un rossignol chante à la Cigale


 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This