Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Scott Tixier, un violoniste français à New York

Rédigé par

28.09.2015

Votre parcours est remarquable. Comment en êtes-vous arrivé là?
Après avoir réuni toutes mes économies de 900 euros, J’ai pris l’avion depuis la France et j’ai atterri à New York. J’avais à peine 20 ans et la transition n’a pas été facile. Je ne parlais pas du tout anglais, je n’avais plus un sous en poche et je ne connaissais personne ni rien de cette ville. Les 3 premières années ont été les plus dures, sans argent je ne pouvais manger que très peu et bien souvent 1 seul repas par jour. Par peur d’angoisser ma famille, je n’ai rien dit. Mais après 1 an, ma mère a vu une photo de moi sur internet et à paniqué car j’avais perdu beaucoup de poids. Enfin j’ai fini par décrocher un job comme prof de violon dans une école publique de Brooklyn. Et puis à force d’essayer, de jouer dans les jam sessions tous les soirs, d’envoyer des emails et surtout continuer à travailler mon violon plusieurs heures par jour, on a commencé à m’appeler pour des gigs. Même si aujourd’hui je vis de la musique et que les opportunités pour jouer sont plus nombreuses, Je ne suis pas à l’abri d’un coup dur. Je travaille tous les jours pour progresser et tenter d’être un meilleur musicien.

le violoniste Scott Tixier

le violoniste Scott Tixier crédit photo Shervin Lainez


Quelles sont vos sources d’inspiration? Quel courant jazz vous inspire le plus?
Ma source d’inspiration est la vie en générale. Et puis la mort aussi, la joie, les peurs, les doutes, la nature et les autres. J’écoute la musique jazz, contemporaine, le free jazz, la musique classique. Après oui, j’ai mes idoles: John Coltrane, Miles Davis, Wayne Shorter, Stéphane Grappelli, Lester Young, Ivry Gitlis, Charles Aznavour, Alain Jean Marie…
À quoi ressemble la vie d’un artiste français à New York?
Le défi c’est d’arriver à bien gérer mon temps pour pratiquer mon instrument, de 7h du matin jusqu’à 18h. Après je joue à des concerts qui se terminent vers 0h-1h. Donc en général, j’ai des nuits très courtes. Un autre aspect de New York c’est que c’´est une ville où il  y a tout le temps beaucoup de projets, ça se renouvelle souvent, c’est très enrichissant et excitant, en même temps épuisant.
Vous avez travaillé avec de grands artistes, que cela vous a-t-il apporté?
Quand je suis sideman, je suis entièrement au service de la musique de quelqu’un d’autre. Cela est très enrichissant puisque chaque artiste a une vision de la musique qui lui est propre. J’ai remarqué que souvent, les grands musiciens sont très humbles, très ouverts, ils font passer leur musique d’abord et leur ego après. En étant près de grands maîtres, j’apprends aussi de différentes façons. J’apprends de leur technique mais aussi de leur côté humain, comment ils communiquent avec les autres, comment ils mènent un groupe, et bien sûr j’enrichis ma musique.
Quel est votre meilleur souvenir de collaboration? 
Quand Stevie Wonder est venu me voir au sound check juste avant de commencer le concert et m’a dit : « Ok Scott tu vas prendre un solo ce soir Je te ferai signe à un moment donné ». J’ai eu très peur la première fois. Pas peur des 20,000 personnes, pas peur de la musique, mais peur de le décevoir! Puis cela c’est bien passé et j’ai recommencé la fois d’après.
Avec votre campagne de crowdfunding vous avez largement atteint votre objectif. A quoi doit-on s’attendre maintenant?
Maintenant, il faut s’attendre à l’album (rires). En fait quand je réalise un album, le côté artistique et le côté financier sont très différents. Pendant la campagne, j’étais surpris de voir que beaucoup de gens étaient là pour me soutenir, et cela m’a encouragé.
Que représente l’album à venir pour vous? Explorez-vous d’autres pistes comparativement à Brooklyn Bazaar?
L’album qui vient est totalement différent du premier. Il y a des compositions, ainsi que 2 standards que j’ai arrangés. Il y aura 2 special guests très prestigieux  … donc restez à l’écoute pour la sortie!
https://www.facebook.com/scott.tixier?fref=ts
http://www.scott-tixier.com/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This