Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Maryse Condé : Une auteure qui cuisine les mots

Rédigé par Christ-Laur Phillips

30.09.2016

Maryse Condé a sorti le livre Mets et Merveilles en avril 2015. L’auteure Guadeloupéenne qui a vécu en Afrique et enseigné à Columbia (New-York) y a dévoilé une facette bien plus intime de sa personnalité, laissant entrevoir la cuisinière qu’elle pouvait devenir afin de faire plaisir à ceux qu’elle aimait.
Interviewée par le sire Jeune Afrique, celle qui nous a offert les incroyables « Moi, Tituba, Sorcière » et « La Vie sans fards », en a profité pour faire un parallèle entre la cuisine et l’écriture

La couverture du livre Mets et Merveilles

La couverture du livre Mets et Merveilles

La passion des mots et des mets. Morceaux choisis 

Maryse Condé : « J’ai  voulu dire combien, à travers  les voyages, j’ai rencontré de personnes chaleureuses et comment un pays ne se mesure pas seulement à son côté intellectuel – les livres, les romans -, mais aussi à ce qu’il offre à manger et à boire ».

Des arts Voisins 

Maryse Condé : « Un jour je me suis rendu compte que littérature et cuisine étaient deux arts voisins. Cuisiner, c’est aussi inventer, s’accommoder de ce que l’on trouve, innover. »

Le désir de créativité qui anime l’écrivain et celui de la cuisinière sont exactement les mêmes

Maryse Condé : L’un se sert de mots, l’autre utilise des ingrédients, des saveurs et des épices pour créer de la beauté, de l’agréable, retenir les gens, leur donner du plaisir. Faire un tajine avec des mélanges inattendus et un livre avec un sujet choquant, des métaphores, des images, c’est pareil.
Et vous, que pensez-vous de cette comparaison ?

Portrait de Maryse CONDÉ

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This