Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Maman : Pourquoi je préfèrerais avoir un garçon…

Rédigé par Christ-Laur Phillips

18.04.2018

Devenir maman n’est pas une chose aisée. Certaines le sont naturellements, d’autres doivent apprendre… D’autres n’apprennent jamais.
Je vais débuter tout de suite en admettant, pour celles qui ne le savent pas, que je ne suis pas encore mère. Mais n’en déplaise aux agrégées de maternité (sous prétexte qu’elles ont déjà enfanté), certaines personnes peuvent avoir un avis sur la question…

Pourquoi je peux ouvrir ma bouche

Si demain je deviens mère, je n’aurais pas le choix du sexe, mais après avoir pas mal observé les gens et le monde, je pense que je préfèrerais élever un garçon, car être une femme noire aujourd’hui est dur, très dur. Et je sais qu’une maman souffre 2 fois plus que son enfant quand celui-ci prend les coups que la vie lui inflige.
Je sais de quoi je parle, non parceque je suis mère, mais parceque je suis une femme noire. Et que ma mère est une reine qui n’a jamais su cacher sa douleur quand elle nous voyait, mes soeurs et mois, encaisser…

Pourquoi je préfèrerais avoir un garçon. Voici les 6 raisons

1 ) Les autres filles peuvent être des pestes : Soyons honnêtes, il n’y  a pas plus garces que les autres filles. On préfère se détruire les unes et les autres, plutôt que de s’encourager.
2 : Les filles ça tombe enceinte  ! Oui oui je sais, un bébé ça se fait à deux blah blah blah. Mais quand une ado tombe enceinte, je peux vous garantir que ce sont les parents de la future-maman qui prennent le plus cher. Je mens ?
3 : Les mecs sont des chacals : Ai-je vraiment besoin d’argumenter ? Sécher les larmes de ma babygirl ne sera sans doute pas facile et, me connaissant, j’aurais plus envie d’acheter un beretta que des paquets de mouchoirs…
4 : Elle aura des seins à 13 ans : Et je vais devoir la protéger de vieux vicieux  amateurs de chaire fraîche qui devraient plutôt être intérréssés par des femmes de mon âge. Où ai-je posé mon beretta au fait ?
5 : Les gens vont la juger et la rabaisser : Quoi ? Vous ne saviez pas ? Une femme forte ça fait peur, mais une femme noire et forte, ça fait paniquer ! Pour la casser, tant sur le plan personnel et que professionnel, certains y mettront tout leur art. Cheveux, poids, choix de carrière, compagnon, orientation sexuelle, âge de procréation…Elle sera jugée toute sa vie.  Je pourrai la préparer, mais pas la protéger malheureusement…
6 : Elle sera mère un jour : Et là, elle devra passer par toutes les étapes que je viens de vous énumérer. Que Dieu me vienne en aide.
Je tiens à préciser qu’élever un petit garçon n’a rien d’une sinécure et que je n’ai jamais cherché à minimiser le travail exceptionnel de celles qui ont des petits princes pour illuminer leurs vies… Pardonnée ?

2 Commentaires

  1. Maya

    Quel est l’intérêt de cet article? Des fois si on a rien a dire, il vaut mieux se taire. Etre une fille n’est pas synonyme de victime, malheur et cie! C’est avec ce genre de discours qu’on arrive a avoir des millions de filles en moins dans certaines parties du monde… :-/ on les fait disparaitre avant la naissance (voir meme après) juste parce que ce sont des « filles »!

    Réponse
    • Eve Sylla

      Je suis complètement d’accord avec vous. Cet article donne vraiment à gerber, tellement C’est rempli de misogynie. Que cela sorte dans la bouche d’une femme, est encore pitoyable!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This