Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Jennifer Holliday renonce à chanter pour Donald Trump

Rédigé par

16.01.2017

Jennifer Holliday a choqué son monde en annonçant fièrement qu’elle chanterait à l’investiture de Donald Trump le 20 janvier prochain. Alors qu’on ne compte plus les artistes qui ont refusé de le faire, la diva afro-américaine était ultra motivée. Elle vient pourtant de changer d’avis de manière spectaculaire.

Jennifer Holliday, le faux pas d’une diva

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Jennifer Holliday est une chanteuse à voix américaine, née en 1960 au Texas. Elle est surtout connue pour avoir joué le rôle de Effie Melody White dans la comédie musicale Dreamgirls à Broadway, entre 1981 et 1983. Ce rôle lui vaut le Tony Award de la meilleure actrice en 1982 et un Grammy pour le titre And I Am Telling You I’m Not Going en 1983. Elle est actuellement à l’affiche de The Color Purple à Broadway où elle tient le rôle de Shug Avery. De plus, Jennifer Holliday est une chanteuse de gospel reconnue.
On peut dire que la chanteuse a connu un parcours sans embûche, mais elle en a énervé plus d’un en annonçant qu’elle allait chanter pour Donald Trump. Le 13 janvier, elle a confirmé l’info dans le magazine Billboard.
Elle a déclaré pour se justifier : « Je ne chante pas pour Donald Trump ; je chante pour le peuple américain. Il ne peut pas être la seule figure qui va nous représenter. Et avoir que des blancs là-bas pour chanter, ce n’est pas représentatif non plus. Donc vous me dites de ne pas y aller ? Vraiment ? Je suis vraiment attristée de voir qu’il y a tant de haine. »
Pourtant sûre d’elle, Jennifer Holliday a fini par faire machine arrière.

Jennifer Holliday renonce et s’excuse

Après une avalanche de critiques et parfois même d’insultes, Jennifer Holliday a finalement pris la décision de ne pas chanter pour Donald Trump. Elle s’est expliquée via un courrier écrit à l’intention de la communauté LGBT et publié dans le magazine The Wrap.
Jennifer Holliday explique : « Je pensais sincèrement que ma voix devait être une force pour unifier et inspirer de l’espoir via la musique, pour aider notre pays profondément marqué. Malheureusement, je n’ai pas pris en considération que le fait de chanter pour ce concert serait en fait pris pour une position politique contre mes convictions personnelles et confondu avec une forme de soutien envers Donald Trump et Mike Pence. »
C’est après avoir lu un article dans le Daily Beast intitulé Jennifer Holliday chantera à l’Investiture de Trump, ce qui brise le coeur de ses fans gay, que l’artiste a eu une prise de conscience. Elle admet : « Mon seul choix désormais est de me tenir au côté de la communauté LGBT et de dire sans équivoque que JE NE CHANTERAI PAS AU CONCERT D’INAUGURATION NI AUCUN AUTRE ENTOURANT LES FESTIVITÉS DE L’INVESTITURE. » Et d’ajouter : « Je m’excuse sincèrement pour mon erreur de jugement, pour ne pas avoir pris en compte les problèmes qui touchent chaque Américain dans ce moment crucial de notre histoire et pour avoir causé tant de désarroi et de peine à mes fans. S’il vous plaît, sachez que JE VOUS ENTENDS et je ressens votre douleur. Je dois ma carrière principalement à la communauté LGBT et je vous suis profondément redevable. »
Parmi les artistes qui chanteront pour Donald Trump, on retrouve le groupe 3 Doors Down, Toby Keith ou encore la jeune Jackie Evancho. Jennifer Holliday était la seule artiste afro-américaine au programme.
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This