Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

India Arie : un sublime témoignage sur la tolérance

Rédigé par Christ-Laur Phillips

15.11.2016

Il ya deux ans, la chanteuse India Arie avait écrit une lettre aux détracteurs qui critiquaient les cheveux naturels de Blue Ivy, la fille de Beyonce.
Alors que la femme noire réapprend doucement à s’aimer et à ne considère plus les artifices comme des condition sine qua none de beauté, mais comme de simples accessoires, il est bon de relire quelques passages de cette tribune qui nous conforte avec la nécessité de ne pas juger les autres et d’embrasser la beauté naturelle.

Lettre d’India Arie

Pourquoi les gens pensent que c’est normal de se moquer d’un enfant?

En public en plus?

Cette culture de la célébrité qui incite les gens à penser qu’une personne est littéralement IRRÉELLE parce que vous la voyez à la télévision est un cercle vicieux qu’IL ou ELLE doit briser.

Blue Ivy — est une ENFANT.

Et ceux qui se disent :

« Mais elle est née avec une cuillère en argent dans la bouche donc qu’importe ce que je dis »

Refuser à toute personne son HUMANITÉ c’est un jeu auquel on doit tous arrêter de jouer.

POURQUOI?

Parce que c’est le genre de personne que vous voulez être.

Pourquoi ne pas être une personne affectueuse envers le genre humain dans son ensemble et envers  les gens en tant qu’individus?
Pourquoi ne pas être une personne qui protège le cœur des enfants?

Je pense! Tous ces gens qui font des commentaires négatifs ressentiraient la même chose si les cheveux de Blue Ivy étaient trop travaillés. Si elle avait un défrisage, des cheveux trop serrées au niveau des bords.

Être doux avec les cheveux d’un enfant est tout simplement approprié – cela va de même pour tous les enfants.

Voyons

Nous valons mieux que ça

India
 
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This