Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Haïti : Zoom sur le Palais Sans Souci et la Citadelle La Ferrière

Rédigé par

25.04.2016

Haïti est un lieu chargé d’histoire, notamment parce qu’il s’agit de la première République noire, érigée en 1804 après une lutte acharnée contre les Français.
L’un des symboles forts de l’Indépendance haïtienne est sans doute le parc national situé à Milot, qui abrite le Palais Sans Souci et la Citadelle La Ferrière.

Le Palais Sans Souci

Le Palais Sans Souci en Haïti/ Shutterstock

Le Palais Sans Souci en Haïti/ Shutterstock


Le Palais Sans Souci est un château datant du XIXe siècle construit par Henri Christophe, qui rêve d’une résidence aussi somptueuse que le château de Versailles.
Henri Christophe fut président puis roi auto-proclamé d’Haïti entre 1811 et 1820. Cet édifice ainsi que la citadelle faisaient office de palais royal, de siège du gouvernement et renfermait également des services comme un hôpital et une caserne.
Aujourd’hui, il ne reste que des ruines du palais, visitables et incontournables lors d’un séjour en Haïti. Le palais certes été détruit par le tremblement de terre de 1842, mais est classé au patrimoine de l’UNESCO en 1982.

La Citadelle La Ferrière

La Citadelle La Ferrière en Haïti/ Shutterstock

La Citadelle La Ferrière en Haïti/ Shutterstock


Autre monument impressionnant du parc national, la citadelle La Ferrière. Cette citadelle située à 15 km de Cap-Haïtien a été construite après l’Indépendance, afin de protéger Haïti d’un éventuel retour des Français.
Érigée à 900m d’altitude, elle surplombe le nord de l’île et est la plus grande forteresse de toutes les îles des Caraïbes. Il aura fallu 200 000 hommes (anciens esclaves devenus libres) et 14 années pour construire cette bâtisse en pierre.
C’est encore une fois Henri Christophe qui est à l’origine de ce projet. Comme le palais, la citadelle subit des dommages lors du tremblement de terre de 1842. Cependant sa structure est intacte et il est coutume de dire que le sang des bâtisseurs (2 000 ont péri lors de la construction) mêlé au mortier, est la cause de la solidité de ce bâtiment également classé à l’Unesco.
En la visitant, on voit encore des canons alignés pour protéger l’édifice, ainsi que les boulets.

Les canons de la Citadelle La Ferrière

#cannons

Une photo publiée par esmet (@esmet) le


Dans les années 90, une plaque commémorative a été apposée sur la citadelle, où repose le roi Henri Christophe (Henri 1er) qui a mis fin à ses jours dans son palais le 8 octobre 1820.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This