Logo blanc du site d'actualités sur la culture caribéenne BLAKE'S

Kalash : jugé pour avoir porté une arme appartenant à un policier Guyanais ?

Rédigé par Christ-Laur Phillips

29.09.2016

Le mercredi  28 septembre, Kalash a comparu devant la cour d’appel de Paris pour détention d’armes à feu.
Déjà condamné à six mois de prison avec sursis le 19 mai dernier par la 23ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris, le parquet avait fait appel, ce qui a obligé la star de dancehall a revenir une fois de plus expliquer les raisons de son acte.

Assurer sa défense 

Venu assurer sa défense en compagnie de ses proches, l’artiste a expliqué que s’il s’était procuré cette arme, c’était afin d’assurer sa sécurité, mise en danger depuis l’explosion de sa notoriété.
Kalash a ainsi expliqué devant la jour : « Dix jours auparavant quelqu’un avait frappé à ma porte à 3h du matin, je reçois aussi des menaces via les réseaux sociaux ». Le compère d’Admiral T a aussi ajouté :  « Il arrive que des artistes antillais soient menacés, certains membres de la communauté africaine n’acceptent pas notre évolution à Paris. »

Une arme ayant appartenu à un policier guyanais ?

L’arme en question a été retrouvée au domicile du chanteur, lors d’une perquisition pour une affaire de stupéfiants organisée en mai derniet. Elle se trouvait dans une valise qui aurait appartenu à un policier guyanais radié de la police en 2013.
Cette excuse n’a pas eu l’heur de convaincre l’avocat général qui a tout de même requis douze mois de prison, dont six avec sursis.
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This